Chute
Photo : Somsak Chidchawange / 123RF

Le fondateur du fonds non traditionnel Bridgewater Associates reconnaît s’être trompé devant la chute des marchés.

Lors de la crise financière de 2008, le milliardaire Ray Dalio était reconnu pour son habileté à gérer la chute des marchés. Il n’en est pas de même cette fois, car lui-même exprime des regrets sur l’attitude de Brigewater Associates, un des plus grands fonds dit alternatifs au monde avec 160 milliards de dollars.

« Nous sommes déçus parce que nous aurions dû gagner de l’argent plutôt que d’en perdre, comme nous l’avons fait en 2008 », explique Ray Dalio, interrogé par le Financial Times.

En novembre dernier, M. Dalio vantait les mérites des marchés d’actions. Le fondateur de Bridgewater Associates prévenait les investisseurs qu’ils achetaient du rêve, plutôt que des bénéfices et des actions.

Cela n’a pas empêché le principal fonds de Dalio de perdre 20 % depuis le début de l’année.

Bien sûr, ce n’est pas le seul à avoir perdu autant. Mais peu avaient mis autant d’énergie à encourager les investisseurs à acheter des actions. En janvier, il répétait au média américain CNBC que « l’argent liquide est un déchet ».

Au moment où les marchés financiers ont chuté face à la pandémie de la COVID-19, Bridgewater Associates a choisi de conserver ses positions. « Rétrospectivement, nous aurions dû réduire les risques », explique à présent Ray Dalio au quotidien.