Homme d'affaire s'apprêtant à faire éclater une bulle avec une aiguille.
Photo : 123RF

Tout est fait pour stimuler l’économie : de faibles taux d’intérêt et des baisses d’impôt. Et c’est peut-être cela qui crée une nouvelle bulle, qui éclaterait à la prochaine crise financière.

C’est que les politiques monétaires et fiscales déséquilibrent les marchés d’investissement, souligne Radio-Canada.

Les bas taux d’intérêt et les baisses d’impôt stimulent l’économie américaine à un tel point que d’immenses montants de capitaux sont investis dans les actifs. Or, nombre de ces actifs sont des obligations à taux quasi nul, voire négatif.

L’ARGENT À LA BANQUE OU SOUS UN MATELAS?

Combien de temps les investisseurs accepteront-ils encore d’investir dans des actifs à rendement nul ou négatif? interroge Radio-Canada. Certains pourraient décider de préférer l’argent comptant plutôt que des dépôts coûteux, puisque produisant des intérêts négatifs.

Mais si les taux d’intérêt venaient à monter, les banques pourraient être tentées de couper l’accès au crédit, pour éviter de prêter moins cher qu’elles empruntent aux banques centrales.

Cette bulle devrait éclater quand les taux d’intérêt reprendront leur hausse et quand l’effet des baisses d’impôt s’estompera. Avant, pendant ou après la prochaine crise économique? L’avenir le dira.