Un homme d'affaire devant un tableau qui dessine une baisse.
Jrg Stber / 123rf

Le Fonds monétaire international (FMI) estime possible qu’une correction boursière survienne. Ce dernier s’inquiète ainsi du « décalage persistant entre les marchés financiers et l’économie », note l’AFP reprise par Zone Bourse dans un article récent.

« Avec des investisseurs qui misent sur le soutien durable des pouvoirs publics et des marchés qui semblent de plus en plus complaisants devant la hausse continue des valorisations des actifs, les dirigeants doivent être préparés aux risques d’une correction des marchés », souligne l’institution dans son dernier rapport sur la stabilité financière mondiale (GFSR).

Le FMI, qui a récemment révisé à la hausse ses prévisions de croissance pour l’année, souligne que les perspectives sont toutefois très incertaines. Les risques pour la stabilité financière sont pour le moment maîtrisés, note Tobias Adrian, conseiller financier du FMI, et Fario Natalucci, responsable du GFSR, dans un billet de blogue accompagnant le rapport.

Toutefois, cette situation pourrait ne pas durer, surtout que la pandémie a mis en exergue « l’augmentation de la dette des entreprises, les fragilités dans le secteur des institutions financières non bancaires, l’augmentation de la dette souveraine, et la baisse de la rentabilité de certaines banques », préviennent les deux experts.

Un retard dans la distribution des vaccins pourrait avoir un impact lourd sur la reprise et fragiliser le système financier mondial, jugent-ils. Comme « la croissance est un ingrédient indispensable à la stabilité financière, une reprise inégale et partielle risque de mettre en péril la santé du système financier », concluent-ils.