Un vitrail d'église
Photo : Gianluca Fabrizio / istockphoto

L’Église d’Angleterre a lancé un indice boursier aligné sur la lutte contre les changements climatiques.

À la tête d’un fonds de pension doté de plus de six milliards de dollars, l’Église d’Angleterre vient de créer un indice boursier intégrant les entreprises qui respectent l’accord de Paris sur le climat.

Cette église a construit son indice en collaboration avec le FTSE Russell, fournisseur du principal indice de la Bourse de Londres, rapportent Les Echos.

L’Église d’Angleterre va investir elle-même un milliard de dollars dans son nouvel indice. Pour être intégrées à celui-ci, les sociétés doivent être s’engager à atteindre les objectifs de l’accord de Paris contre les changements climatiques, c’est-à-dire contribuer au maintien des hausses de températures en dessous de 2 degrés Celsius d’ici à l’année 2100.

Des entreprises pétrolières sont d’ores et déjà intégrées, compte tenu de leur plan d’action. D’autres comme ExxonMobil, Chevron et BP sont tenues à l’écart du nouvel indice. Si ces firmes définissaient de nouveaux objectifs d’émission de CO2 alignés sur l’accord de Paris, elles pourraient en faire partie, précise l’Église d’Angleterre.

L’église a déjà retiré des investissements dans des sociétés dont les priorités sont trop éloignées de la préservation du climat.