Selon les données de Statistique Canada, l’activité économique du pays s’est hissée de0,3% en mai, demeurant essentiellement la même par rapport au mois précédent. Des hausses importantes dans les commerces de détail et de gros ont compensé pour le repli marqué des activités d’exploration pétrolière et gazière.

Le dynamisme du secteur des services(+ 0,5%)a largement effacé le recul des industries productrices de biens(- 0,1%). Des hausses ont également été constatées dans la construction(+ 0,6%), la fabrication(+ 0,3%), l’extraction minière(excluant le pétrole et le gaz)(+ 1,5%)et les services publics, de même que dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration(+ 0,5%)et dans celui de la finance(+ 0,3%). Par contre, l’agriculture et la foresterie ont subi des baisses.

Le commerce de détail a bondi de2,5% en mai, la plus forte croissance mensuelle enregistrée depuis novembre2001. Cette progression survient après des gains de0,3% en avril et de1,4% en mars. Le commerce de gros s’est aussi redressé en mai(+ 1,4%), reprenant ainsi une partie du terrain perdu le mois précédent(- 2,0%). L’intensification des ventes au détail et en gros s’est généralisée à l’ensemble de leurs sous-secteurs.

Voici quelques résultats additionnels du rapport de Statistique Canada pour le mois de mai:

– Le secteur de l’énergie a dégringolé de1,1%, à cause du repli de l’extraction de gaz naturel, ainsi que de l’exploration pétrolière et gazière(-19,7%). Toutefois, l’extraction de pétrole et les services publics ont progressé.

– Le marché de la revente de maisons a bondi pour un deuxième mois d’affilée, avec 2,4%.

– La production industrielle(des mines, des services publics et des fabricants)a chuté de0,2%. Le fléchissement du secteur minier a été partiellement compensé par la croissance des secteurs de la fabrication et des services publics.

– Les industries des véhicules automobiles et de leurs pièces ont enregistré de fortes baisses avec -2,9% et -1,2% respectivement.

– La finance et les assurances ont progressé grâce à une hausse des activités sur les marchés financiers.

– Le secteur de l’hébergement et des services de restauration a enregistré une légère remontée, après quatre mois consécutifs de repli ou de croissance nulle.