Questionnement financier
Photo : lucky336 / iStock

Alors que la saison des impôts est terminée, de nombreux Canadiens ont envoyé leur déclaration fiscale tout en n’étant pas certains d’avoir profité pleinement de toutes les déductions auxquelles ils ont droit.

Un sondage mené par IG Gestion de patrimoine et Pollara Strategic Insights révèle en effet que 36 % des répondants estiment ne pas remplir leur déclaration de revenus de manière optimale et laisser de l’argent au fisc.

La grande majorité des Canadiens (96 %) prévoyaient produire leur déclaration de revenus avant la date limite du 2 mai, soit 2 % de plus que l’an dernier. Les Québécois sont encore plus nombreux (98 %) à remplir leurs obligations fiscales (1% de plus que l’an dernier).

De ce nombre, seulement 40 % des contribuables se disent persuadés d’avoir demandé toutes les déductions fiscales à leur disposition (43 % au Québec).

Les déductions liées à la COVID-19 en laissent plusieurs avec des questionnements. Seulement un Canadien sur deux dit bien les comprendre (54 % au Québec).

Ces résultats démontrent que les particuliers ont besoin d’être mieux informés sur les questions fiscales.

« Compte tenu de la complexité des règles fiscales, les Canadiens ont tout intérêt à faire appel à un professionnel pour les aider à remplir leur déclaration. La déclaration de revenus n’étant pas synonyme de planification fiscale, ils doivent également travailler avec un conseiller pour élaborer une stratégie fiscale globale dans le cadre d’un plan financier complet. Chaque dollar que vous n’avez pas à donner au fisc peut servir à bonifier vos placements et votre épargne et vous aider à atteindre vos objectifs financiers plus rapidement », soutient Damon Murchison, président et chef de la direction, IG Gestion de patrimoine.

REMBOURSEMENTS D’IMPÔTS

Plus de la moitié (60 %) des sondés s’attend à recevoir un remboursement d’impôt estimé en moyenne à 2 400 $. Le remboursement se fera un plus léger au Québec avec un montant moyen de 2 250 $.

À quoi servira cet argent ?

  • Ils sont 29 % à dire qu’il servira à faire gonfler leur épargne ou leurs placements (31 % au Québec).
  • Quelque 14 % des répondants projettent voyager (16 % au Québec) et 9 % pensent rénover leur maison (12 % au Québec).
  • Seulement 6 % des sondés (5 % au Québec) vont rembourser leur hypothèque.