Photo : belchonock / 123RF

La prochaine arrivée au pouvoir de la Coalition avenir Québec (CAQ) aura « un impact significatif » sur le portefeuille des Québécois, estime La Presse.

Dans son édition de mardi, le quotidien montréalais détaille à quoi certaines catégories de contribuables de la Belle Province doivent s’attendre au cours des quatre prochaines années.

Si les médecins ont de quoi s’inquiéter, puisque la CAQ s’est engagée à renégocier l’entente de rémunération avec les spécialistes conclue par le Parti libéral, les enseignants devraient en revanche être satisfaits de leur sort puisque les caquistes ont récemment promis une hausse de quelque 8 000 dollars par an aux jeunes qui embrassent cette carrière.

NOUVELLE « ALLOCATION FAMILLE »

Dans l’ensemble, ce sont toutefois les familles qui ont le plus de raisons de se réjouir de l’élection de François Legault, souligne La Presse. Le parti du futur nouveau premier ministre « a fait des promesses de 2,7 milliards de dollars durant la campagne », rappelle le quotidien, et « destiné plusieurs de ses cadeaux aux parents », ce qui pour lui s’est révélé être un pari payant sur le plan électoral.

Concrètement, les familles ayant des revenus supérieurs à 51 300 dollars et dont les enfants fréquentent une garderie verront disparaître la contribution (jusqu’à 13,90 dollars par jour) qu’ils devaient verser au moment de remplir leur déclaration de revenus, ce qui pourrait se traduire pour eux par un gain annuel de 3 600 dollars. Et désormais, tous les ménages paieront le même tarif de 8,05 dollars par jour.

La CAQ a en outre promis de bonifier de quelque 763 millions par an le programme de soutien aux enfants, qui permet aux familles de percevoir jusqu’à 2 430 dollars pour un premier enfant, puis la moitié de cette somme pour le deuxième et le troisième. S’il respecte ses engagements de campagne, le parti de François Legault devrait supprimer le programme actuel pour le remplacer par une « allocation famille », qui consistera en un montant de 1 200 dollars pour un ménage ayant deux enfants, et de 2 400 dollars pour ceux qui en ont trois. Toutefois, les familles qui gagnent plus de 107 000 dollars par an n’y auront pas droit.

RÉFORME DE LA TAXE SCOLAIRE

Autre engagement électoral de la CAQ : la réforme de la taxe scolaire, qui pourrait faire économiser aux ménages québécois jusqu’à 700 millions de dollars annuellement, selon La Presse. Estimant que la dernière réforme libérale, en 2017, avait « maintenu les iniquités d’une région à l’autre », le quotidien montréalais ajoute que « rien ne justifie qu’un citoyen de Shawinigan ou de Saguenay ait un taux de taxation trois fois plus élevé qu’un citoyen des Laurentides ». La solution préconisée par la CAQ? Appliquer le taux le plus bas dans toute la province.

La Presse rappelle enfin que, outre ces mesures, le nouveau parti majoritaire a fait des promesses en matière de santé. Le crédit d’impôt pour aidant naturel devrait ainsi être multiplié par deux pour s’établir à 2 500 dollars par an, tandis que les enfants âgés de moins de 18 ans qui ont besoin de lunettes pourraient bénéficier d’une couverture de 250 dollars tous les deux ans.