Homme d'affaires tendant une main contenant un signe de dollar.
Photo : nito500 / 123RF

Les trois nouvelles prestations mises en place ces dernières années par le gouvernement fédéral auront une « incidence positive » sur les contribuables de la classe moyenne, selon Emploi et Développement social Canada.

Dans un communiqué diffusé lundi, le ministère indique que l’Allocation canadienne pour enfants (ACE), l’Allocation canadienne pour les travailleurs (ACT) et l’Allocation canadienne d’aide au logement (ACL) permettront en effet de leur offrir « un soutien accru ».

Lorsque la troisième et dernière de ces prestations entrera en vigueur l’an prochain, les familles à faible revenu ayant un enfant de moins de six ans et un autre ayant entre six et 17 ans pourraient toucher jusqu’à 17 000 dollars, détaille Emploi et Développement social Canada. « Cela représente presque 5 000 dollars de plus que sous l’ancien régime de prestations pour enfants et de la Prestation fiscale pour le revenu de travail » (PFRT), souligne le gouvernement.

LE PROBLÈME DE L’ABORDABILITÉ DES LOGEMENTS

Lancée en 2016, l’ACE « permet à neuf familles sur 10 d’obtenir plus d’argent », affirme Ottawa, qui rappelle que depuis juillet 2018, celle-ci est indexée sur l’inflation. « Cela signifie qu’elle permettra à un chef de famille monoparentale de deux enfants gagnant 35 000 dollars de toucher près de 600 dollars de plus, afin de couvrir la hausse des coûts pour subvenir aux besoins des enfants pour l’exercice 2019-2020 », précise le communiqué.

De son côté, la nouvelle ACT se traduira elle aussi « par un soutien accru aux Canadiens qui travaillent fort pour intégrer la classe moyenne ». Le ministère estime que cette prestation, qui remplace l’ancienne PFRT, « permettra à 74 000 Canadiens de plus de se sortir de la pauvreté ». Ainsi, une personne sans enfant pourrait recevoir plus de 1 300 dollars, alors qu’une famille (couple ou parent seul) pourrait en percevoir jusqu’à 2 300.

Quant à l’ACL, dont le lancement est prévu en 2020, elle permettra aux particuliers ayant besoin d’une habitation de toucher en moyenne 2 500 dollars par an. Conçue pour répondre aux besoins locaux, cette prestation, qui sera versée par les provinces et les territoires, constituera « un nouvel outil pour lutter contre le problème de l’abordabilité des logements ». Dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement, l’ACL devrait ainsi aider quelque 300 000 familles en attente d’un logement décent.