La semaine dernière, Manuvie a dû présenter ses excuses après avoir diffusé en interne une vidéo parodique de rap. Cette fois, la firme a dû faire retirer des réseaux sociaux un clip montrant l’un de ses jeunes conseillers en placement en train de magasiner sa prochaine… Lamborghini.

Sur la page web qui lui est consacrée dans le site de Placements Manuvie, le conseiller en question, Francis Gingras Roy, se décrit ainsi : « Dès le premier jour, j’ai compris qu’il s’agissait simplement d’y mettre des heures pour pouvoir me hisser parmi les meilleurs conseillers au Canada. Aujourd’hui, à 29 ans, je fais partie du Cercle de l’excellence de Placements Manuvie Incorporée. »

Toujours sur sa page web, il lance ensuite cet appel au recrutement de jeunes talents ambitieux : « Est-ce que tu es comme moi? As-tu une ambition plus grande que nature qui te pousse à te dépasser dans ton emploi? Est-ce que ton poste actuel t’ennuie par son manque de défis? Es-tu le plus travaillant de ton équipe présentement et rapportes-tu plus de résultats à la compagnie que tous tes collègues? Si tu te reconnais, c’est que tu as le profil pour te joindre à l’élite des services financiers. »

Et pour illustrer son propos, Francis Gingras Roy a tourné une vidéo dans laquelle il s’affiche notamment en train de magasiner une Lamborghini.

VIDÉO CRITIQUÉE

Interrogé lundi matin par Paul Arcand sur la station 98.5 Montréal, le chroniqueur spécialisé en finances personnelles et en économie Pierre-Yves McSween ne s’est pas montré tendre envers celui qui a tourné ce court métrage. « Dans l’industrie financière, il y a des rémunérations importantes. Ça, c’est correct si tu travailles fort. Mais là, on voit un gars qui est dans la jeune trentaine [sic] et qui s’en va magasiner une Lamborghini. Et il dit, venez travailler dans mon équipe. Et le message qui est sous-entendu là-dedans, c’est : moi, je roule sur l’or, et si vous travaillez avec moi vous allez aussi rouler sur l’or. »

« On vend la facilité [en matière de] services financiers, et cette image-là nuit à toute l’industrie ». La raison? « Tous les gens qui ont vu la vidéo se diront : “Mon dieu, est-ce que mon conseiller me vole?” Rouler en Lamborghini à 30 ans, on s’entend que ça peut faire peur, parce que c’est quand même une voiture d’au moins 300 000 dollars. »

« TOUT CELA DONNE UNE MAUVAISE IMAGE DE LA PROFESSION »

« À force d’envoyer des images de ce genre, l’industrie finit par se nuire à elle-même », déplore Pierre-Yves McSween.

Sa conclusion? « Tout cela ressemble à une affaire de vendeurs de balayeuses des années 1980. Et ça donne vraiment une mauvaise image du rôle de l’épargne et de la profession. »

Contactée par Conseiller, Manuvie a indiqué « s’excuser sincèrement ». « Cette vidéo ne représente pas nos valeurs. Nous adhérons aux normes éthiques et professionnelles les plus élevées, et c’est pourquoi nous l’avons immédiatement fait retirer lorsque nous avons été alertés de son existence. Nous nous engageons à faire ce qui est bien et nous travaillons avec ce conseiller pour nous assurer que nous sommes alignés », a déclaré Anne-Julie Gratton, conseillère principale à Manuvie. Également contacté par Conseiller, Francis Gingras Roy n’a pas répondu à nos questions.