Piratage informatique
Photo : solarseven / iStock

Méfiez-vous des fraudeurs qui tentent de se faire passer pour des représentants de sociétés de placement, prévient l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM).

Ceux-ci tentent de berner les investisseurs par tous les moyens, notamment en créant de faux sites Web et en publiant des documents sur les placements qui ont l’air légitimes. Ces sites et documents proposent de faux fonds obligataires garantis et des CPG avec des rendements irréalistes. Un bon moyen de les identifier.

L’OCRCVM souligne toutefois que les sites Web créés par les fraudeurs ressemblent énormément aux vrais et invitent donc à la méfiance. Certains se contentent de changer le nom de la société et ses coordonnées. En appelant le numéro de téléphone indiqué sur le site Web, les investisseurs sont mis en relation avec un fraudeur qui se fait passer pour un employé d’une société réglementée par l’OCRCVM.

Pour se protéger et démasquer la fraude, l’OCRCVM rappelle :

  • de toujours vérifier si une société de placement est réglementée par l’OCRCVM avant de faire affaire avec elle;
  • de s’assurer qu’il s’agit du bon site Web en vérifiant le nom du domaine et en comparant les coordonnées avec celles indiquées sur d’autres sources;
  • de chercher le nom de la société sur Internet pour s’assurer qu’il s’agit bel et bien de son site Web;
  • de vérifier le nom lettre par lettre tout comme l’adresse courriel;
  • de consulter les mises en garde publiées par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM).