Panneau de circulation avec l'icône attention.
Photo : trendobjects / 123RF

Faites attention à Maxi Capital, avertit l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCMV). Cette société se présente, par l’intermédiaire de ses représentants, comme une plateforme de négociation de cryptoactifs à l’étranger étant inscrite auprès de l’organisme de réglementation canadien, alors qu’elle ne l’est pas.

Les cryptomonnaies sont actuellement très populaires, mais avant d’investir trop rapidement dans ce secteur, il est bon de se renseigner sur les monnaies virtuelles en elle-même et surtout sur les courtiers qui en proposent.

L’OCRCVM rappelle ainsi que les plateformes de négociation de cryptoactifs ne sont pas équivalentes à des marchés réglementés et qu’elles ne procurent pas nécessairement une protection aux investisseurs.

À noter que, si les personnes et sociétés de placements réglementées par l’OCRCVM doivent respecter des normes strictes et agir en toute bonne foi et avec honnêteté et équité avec les investisseurs, celles qui ne le sont pas pourraient profiter des investisseurs. Il est donc bon de se méfier lorsque l’on décide de faire affaire avec une société qui n’est pas réglementée par l’OCRCVM, surtout si elle ment en disant être réglementée.

Les investisseurs devraient toujours  vérifier si un courtier en placement est inscrit auprès de l’OCRCVM ou des ACVM.

Il est également possible de vérifier les antécédents, les compétences et le dossier disciplinaire, le cas échéant, des conseillers en placement inscrits auprès de l’OCRCVM en consultant gratuitement le rapport Info-conseiller.