Un escaliersous un couvert de forêt menant au soleil.
borchee / iStock

La volatilité des marchés ne refroidit pas l’ardeur des investisseurs envers l’approche ESG (environnement, société, gouvernance). Selon la récente étude semestrielle de Millani, 97 % des investisseurs institutionnels canadiens maintiennent et même augmentent leurs engagements avec les sociétés émettrices sur les enjeux ESG.

Face à ce mouvement, la façon dont les entreprises mettent en œuvre l’ESG dans leurs stratégies prend toute son importance. Le rôle des professionnels de la gouvernance devient par le fait même crucial.

QUATRE DOMAINES D’INTERVENTION

Il y aurait quatre domaines clés dans lesquels ils peuvent apporter une valeur ajoutée. C’est ce qui est ressorti lors d’un panel qui s’est tenu dans le cadre de la 24e conférence annuelle sur la gouvernance d’entreprise organisée par les professionnels de la gouvernance du Canada à Kelowna, en Colombie-Britannique, en août dernier.

Ils ont notamment un rôle à jouer dans l’éducation du conseil d’administration. Les administrateurs ont besoin d’être formés en continu sur les exigences réglementaires plus rigoureuses liées à la divulgation des risques ESG. Ils ont aussi besoin d’une mise à jour sur des sujets tels que les changements climatiques, la diversité et la cybersécurité de même que les opportunités financières associées à l’ESG. Tous les membres du conseil doivent être mieux formés aux facteurs ESG, pas juste un responsable attitré pour éviter le risque de perte de connaissances.

Les professionnels de la gouvernance peuvent également conseiller les administrateurs sur les meilleures pratiques ESG à mettre en place au sein du conseil. Faut-il un comité dédié ? À qui seront confiées l’évaluation et la surveillance des risques ESG ? De qui relèveront les sujets sociaux ? Les administrateurs et les équipes de direction doivent être au fait des attentes, des rôles et des responsabilités en matière d’ESG afin de rassurer les investisseurs.

Pour comparer leurs actions et leurs performances, les entreprises peuvent se tourner vers leurs pairs pour comprendre comment elles communiquent

sur les enjeux ESG importants et à qui elles se comparent. Une information qui sera utile aux analystes pour comparer les divulgations ESG.

Enfin, parce que la mise en œuvre d’une stratégie ESG solide et authentique

peut être exigeante, l’entreprise doit s’assurer d’avoir les ressources nécessaires à sa disposition pour bien l’intégrer dans les activités existantes. Il lui faut avoir des champions parmi le conseil d’administration et à tous les échelons de l’organisation pour générer un soutien et diffuser des messages clés. Au besoin, elle peut solliciter les conseils d’experts et les avis de tiers

Le professionnel de la gouvernance est en mesure d’aider le conseil d’administration et la direction à bien jouer dans l’arène ESG.