Photo : 123RF

Le bénéfice net de BMO Groupe financier a bondi d’une année à l’autre au second trimestre: il est passé de 1,30 milliard de dollars (G$) en 2021 à 4,756 G$ à l’exercice en cours. Pendant la même période, le bénéfice par action comptable a progressé de 1,91 $ à 7,13 $.

Quant au bénéfice net ajusté, BMO Groupe financier signale qu’il a augmenté en un an de 2,095 G$, ou 3,13 $ par action ajustée, à 2,187 G$, ou 3,23 $ par action ajustée.

Le chef de la direction de BMO Groupe financier, Darryl White, explique que les bons résultats financiers du second trimestre de cette année ont été alimentés par la croissance généralisée des prêts aux clients et la qualité du crédit au sein des Services bancaires Particuliers et entreprises en Amérique du Nord.

BMO Groupe financier annonce un dividende de 1,39 $ par action ordinaire pour le troisième trimestre de 2022, en hausse de 0,06 $, par rapport au trimestre précédent, et en hausse de 31 % par rapport à l’exercice précédent. Le dividende trimestriel de 1,39 $ par action ordinaire correspond à un dividende annuel de 5,56 $ par action ordinaire.

HAUSSE DU CÔTÉ DE LA BANQUE SCOTIA 

La Banque Scotia a affiché un bénéfice net de 2,747 G$ au second trimestre de l’exercice en cours, une amélioration comparativement au bénéfice de 2,456 milliards $ réalisé lors du trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Pendant la même période, le bénéfice dilué par action est passé de 1,88 $ à 2,16 $. Quant au bénéfice dilué ajusté par action, il a augmenté de 1,90 $ à 2,18 $.

Le bénéfice du Réseau canadien a augmenté de 27 % par rapport à l’exercice précédent. L’institution attribue ce résultat à l’augmentation des revenus découlant des prêts hypothécaires et des prêts aux entreprises, aux revenus tirés des frais, à la diminution de la dotation au compte de correction de valeur pour pertes sur créances et au levier d’exploitation positif pour un sixième trimestre d’affilée.

Le président et chef de la direction de la Banque Scotia, Brian Porter, accueille avec satisfaction la forte hausse de 15 % du bénéfice par action ainsi que celle de 16,4 % du rendement des capitaux propres. À son avis, la croissance soutenue des prêts, l’amélioration de la marge nette sur intérêts et les solides bilans des clients contribueront à placer la Banque Scotia en bonne posture pour accroître son bénéfice.