Photo : Mary Cybulski / © 2013 Paramount Pictures

Système de Ponzi, manipulation des marchés, émission de faux chèques, trucage de comptabilité… CPA Canada revient sur quatre films qui montrent que la réalité rejoint parfois la fiction.

Dans un article publié sur son site, l’organisation note que « certaines arnaques semblent si incroyables qu’on les imagine sorties de studios hollywoodiens », alors que les films ci-dessous sont inspirés de cas bien réels de fraude.

LE MAGICIEN DES MENSONGES (THE WIZARD OF LIES) – 2017

Réalisé par Barry Levinson, ce film repose essentiellement sur l’enquête menée par la journaliste du New York Times Diana Henriques. Le rôle phare du « magicien des mensonges », en l’occurrence Bernard Madoff, est tenu par Robert De Niro, tandis que Michelle Pfeiffer incarne celui de son épouse, Ruth. Condamné à 150 années de prison en 2009, cet ancien dirigeant du NASDAQ avait, on s’en souvient, volé 65 milliards de dollars américains à quelque 13 000 investisseurs en utilisant le système éprouvé de la fraude pyramidale, ou système de Ponzi.

Photo : «Wizard of Lies» / © HBO
Photo : Wizard of Lies / © HBO

L’OUTSIDER – 2016

Ex-négociateur à la Société Générale, Jérôme Kerviel a fait perdre près de cinq milliards d’euros à la banque française en prenant trop de risques sur les marchés. Mais, a-t-il toujours assuré, avec l’aval de sa hiérarchie directe. Pourtant, rappelle CPA Canada, les services comptables de l’institution financière avaient « sonné l’alarme à maintes reprises ». Alors, est-ce que la haute direction était au courant de ses agissements? A-t-elle refusé de voir les risques encourus aussi longtemps que l’établissement y gagnait? Ou bien a-t-elle été victime des agissements d’un seul homme? Le film de Christophe Barratier tente d’y voir plus clair, même s’il n’apporte aucune réponse définitive.

Photo : «L'Outsider» - Jean Marie Leroy / © 2016 Distrib Films
Photo : «L’Outsider» – Jean Marie Leroy / © 2016 Distrib Films

LE LOUP DE WALL STREET (THE WOLF OF WALL STREET) – 2013

Vendre à un prix élevé les actions de sociétés mal en point en faisant croire aux investisseurs potentiels que leurs cours allaient bondir : cette stratégie classique de manipulation du marché a bien fonctionné pour Jordan Belfort, parfois aussi surnommé le « Loup de Wall Street ». Jusqu’au jour où… Le long métrage de Martin Scorcese, avec Leonardo DiCaprio dans le rôle de l’escroc américain, constitue l’« une des satires les plus étourdissantes et les plus réussies sur le monde de la finance », selon CPA Canada.

Photo : «Le loup de Wall Street» - Mary Cybulski / © 2013 Paramount Pictures
Photo : «Le loup de Wall Street» – Mary Cybulski / © 2013 Paramount Pictures

ARRÊTE-MOI SI TU PEUX (CATCH ME IF YOU CAN) – 2002

Ce film produit et réalisé par Steven Spielberg revient sur l’itinéraire peu ordinaire de Frank Abagnale Junior, l’un des plus brillants faussaires américains du siècle dernier. Avec Leonardo DiCaprio dans le rôle de ce (sympathique) escroc, on découvre comment celui-ci a réussi à usurper des identités aussi variées que celles d’un pilote de ligne, d’un avocat et même d’un médecin. Avec en prime l’émission, pour un montant de 2,4 millions de dollars, de milliers de faux chèques. Plusieurs fois arrêté, Frank Abagnale Junior est aujourd’hui âgé de 71 ans et il s’est, cette fois, reconverti en collaborateur du FBI…

Photo : «Arrête-moi si tu peux» / © 2002 Dreamworks LLC
Photo : «Arrête-moi si tu peux» / © 2002 Dreamworks LLC