Avec la pandémie, veiller à la santé mentale et au mieux-être des employés est devenu tout aussi important que chacun des enjeux ESG, souligne le grand patron de LifeWorks dans le Rapport 2021 sur les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance que l’entreprise vient de publier.

Le document met en lumière les solutions favorisant le mieux-être global que LifeWorks a mis en œuvre chez ses 25 000 clients présents dans 60 pays de même qu’auprès de ses propres employés qui sont au nombre de 7 000 à l’échelle mondiale.

« Alors que les marchés financiers accordent de plus en plus d’importance aux risques liés aux enjeux ESG, soutenir la santé mentale des employés n’est plus

seulement un élément intéressant offert par les entreprises responsables, mais plutôt une composante à part entière de la performance de l’entreprise en matière d’enjeux ESG », affirme Stephen Liptrap, président et chef de la direction, dans son message d’ouverture.

Rappelons que l’entreprise publie depuis avril 2020 l’Indice de santé mentale LifeWorks dont les résultats montrent une forte détérioration

de la santé mentale de la population active en Australie, au Canada,

au Royaume-Uni et aux États-Unis depuis le début de la pandémie, et aucun

rétablissement marqué au cours des deux années suivantes.

LES RÉALISATIONS DE 2021

Le rapport retrace également les différentes réalisations de LifeWorks en matière d’ESG en 2021.

En ce qui a trait aux enjeux de gouvernance, mentionnons que les femmes représentent dorénavant le tiers des membres de son conseil d’administration, ce qui est au‑delà de l’objectif établi par LifeWorks et du Club des 30 %, un organisme qui s’est donné comme mission d’augmenter la représentation des femmes au sein des conseils d’administration et des comités exécutifs.

Les femmes représentent également 30 % de l’équipe de direction de l’entreprise. L’entreprise s’est également engagée en faveur de la diversité, de l’équité et de l’inclusion.

Sur le plan de l’environnement, LifeWorks mise sur les bâtiments verts et sur une gestion améliorée des déchets grâce au recyclage qui a permis de détourner 48 % des matières de l’enfouissement.

Par ailleurs, LifeWorks s’est engagée à suivre les recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques en 2024.

En 2022, l’entreprise entend poursuivre ses efforts sur les enjeux ESG en tâchant plus particulièrement d’évaluer les principaux éléments de sa performance par rapport aux attentes en constante évolution des marchés financiers. Elle prévoit effectuer une évaluation de l’importance des enjeux ESG et une hiérarchisation de ceux-ci en fonction des normes GRI (Global Reporting Initiative), ce qui l’aidera à orienter sa stratégie.

.