Photo : 123RF

De nombreux baby-boomers prennent leur retraite, ce qui représente autant d’enjeux financiers individuels auxquels doivent répondre les conseillers.

Cette vague de passage à la retraite représente des défis immenses puisque la génération des boomers est la plus nombreuse, et parce que cette multitude d’individus passe d’une vie d’accumulation à une vie de décaissement, rappelle ThinkAdvisor.

ANXIEUX ET CHANGEANTS

Cette clientèle présente des attentes qui lui sont spécifiques. Moins d’un boomer sur quatre se dit très confiant quant à la préparation de sa retraite, rappelle ThinkAdvisor.

Or, ces boomers anxieux deviennent plus prudents dès qu’ils prennent leur retraite. Leur tolérance au risque peut diminuer dès la première année où ils se sont retirés du marché du travail.

Ce changement d’attitude apparaît alors que les objectifs de vie évoluent : ils passent d’une aspiration à accumuler pour préparer leur retraite à une volonté de poursuivre des objectifs plus variés, comme préserver leur capital, ou voyager, ou tout autre souhait.

Enfin, les boomers retraités tendent à simplifier la gestion de leurs finances, ce qui explique le regroupement fréquent de leurs comptes auprès d’un seul gestionnaire de patrimoine, précise ThinkAdvisor.

SUIVI PLUS FRÉQUENT

Cette clientèle dont les attentes évoluent rapidement se retrouve pourtant trop souvent livrée à elle-même. Un retraité sur huit n’a pas eu de contact avec son conseiller au cours de la dernière année, poursuit ThinkAdvisor. Pourtant, la clientèle retraitée tend à tirer davantage de satisfaction des rencontres qu’une clientèle active sur le marché du travail.

Aussi, le conseiller devrait revoir plus fréquemment les objectifs et la tolérance au risque des retraités, car cette clientèle est plus sujette à voir ces caractéristiques évoluer dans un délai court.

Enfin, le conseiller devrait privilégier une approche globale de la situation de sa clientèle retraitée. Cela lui permettra d’accroître ses chances de voir son client regrouper ses comptes chez lui, plutôt qu’ailleurs.