Photo : Ho Yeow Hui / 123RF

La Financière Banque Nationale a récemment partagé quelques conseils pratiques en planification financière pour soutenir les clients en temps de crise. Une bonne partie d’entre eux s’appliquent aussi même dans des périodes plus sereines.

1. LA COMMUNICATION

C’est vraiment la base, en temps de crise comme en temps normal. Il convient d’écouter les clients afin de bien cerner leurs inquiétudes liées à la situation actuelle. On peut ensuite les informer et les rassurer, notamment en vulgarisant les notions associées à la volatilité des marchés.

2. ÉVITEZ LES DÉCISIONS HÂTIVES

Si les objectifs de placement des clients sont à moyen ou long terme, il y a pour l’instant peu de raisons de bouleverser les portefeuilles. Vendre des actions en marché baissier peut même avoir des conséquences très négatives à long terme. Toutefois, il faut tenir compte du fait que certains ont aujourd’hui un pressant besoin de liquidité qui peut exiger de faire certains sacrifices.

3. REVOIR LES OBJECTIFS DES CLIENTS

La situation actuelle peut amener les besoins, les projets et les rêves des clients à changer. Il vaut vraiment la peine d’en rediscuter avec eux pour savoir s’il conviendra d’ajuster les stratégies d’investissement en conséquence.

4. ÉVALUER LES SCÉNARIOS 

La valeur des investissements a pour l’instant remarquablement baissé. Les hypothèses envisagées avant la crise tiennent-elles toujours? C’est notamment à vérifier pour ceux qui ont des projets à plus court terme, comme acheter une maison en utilisant leur REER. Si un scénario de sensibilité, par exemple avec un rendement de -1 %, montre que le projet tient la route, le client sera rassuré. Si au contraire les projections révèlent que les plans sont compromis, on peut alors conseiller de le reporter, de reculer le moment de la retraite ou de diminuer le coût de la vie actuel ou à la retraite. 

5. RÉPÉTER CERTAINS CONSEILS 

Il peut être sage de rappeler au client quelques conseils de base, par ailleurs fort utiles en tout temps. Pensons à l’importance d’établir un budget et de le respecter, ou encore de constituer un fonds d’urgence d’au moins trois mois en liquidité (le double pour les travailleurs autonomes qui n’ont pas droit à l’assurance emploi). 

Les clients ont aussi tendance à investir une seule fois par année. Or, investir périodiquement et rester investis à long terme protège mieux contre les fluctuations des marchés. Cela réduit l’impact d’acheter tous ses titres à un moment dans l’année où les prix sont particulièrement élevés.

Se munir d’un mandat de protection ou une procuration générale ou bancaire est également important, notamment en période de crise sanitaire. 

6. SOYEZ PRÉSENT

C’est surtout quand ça va mal que les clients ont besoin de leur conseiller. Si vous jouez bien votre rôle pour les accompagner dans cette épreuve, ils s’en souviendront. Parions qu’ils se rappelleront aussi de ceux dont le soutien aura été déficient!