Logo du Mouvement Desjardins
Photo : Jerome Cid / 123RF

Desjardins vient de dévoiler ses résultats au premier trimestre de 2022. Ses revenus d’exploitation se sont établis à plus de 5 000 millions de dollars (M$), en hausse de 267 M$, ou 5,6 % comparativement à la même période en 2021.

Son actif total s’élevait en mars 2022 à 397,1 milliards de dollars (G$), soit un montant comparable au 31 décembre 2021.

L’encours du portefeuille de prêts, y compris les acceptations, net de la provision pour pertes de crédit, a progressé de 2,8 G$, ou de 1,2 %. À l’origine de cette croissance, on retrouve les prêts hypothécaires résidentiels ainsi que les prêts aux entreprises et aux gouvernements.

Le déficit net est de 80 M$, comparativement à des excédents nets de 11 M$ pour la période correspondante de 2021. Ce déficit s’explique par les activités de trésorerie, les variations de taux du marché, ainsi que l’évolution des positions de couverture pour les activités d’appariement qui ont eu un effet globalement défavorable sur les revenus de placement.

RETOURS AUX MEMBRES

Les excédents en ristournes aux membres atteignent 519 M$, en baisse de 35 %. Cette diminution est principalement attribuable à des sommes plus importantes investies dans des projets stratégiques, notamment en matière de transformation numérique et de sécurité, ainsi qu’à une hausse de la sinistralité pour le secteur Assurance de dommages. La diminution est toutefois atténuée par la hausse du revenu net d’intérêts et des autres revenus d’exploitation.

Desjardins a augmenté ses retours aux membres et à la collectivité. Ils se chiffrent à 118 M$, soit 16 M$ de plus (ou 15,7 %) par rapport à ceux de la même période en 2021. À cela s’ajoute un montant de 2 M$ liés au Fonds du Grand Mouvement qui vise notamment à soutenir les régions sur les plans sociaux et économiques.

« Ces résultats et la solidité financière du Mouvement nous permettent d’investir davantage dans des solutions concrètes pour nos membres et clients, notamment en technologie et en développement durable », a souligné le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, par voie de communiqué.

APPUYER LA RELANCE ET LES COMMUNAUTÉS

À lui seul, le Fonds du Grand Mouvement est doté d’une enveloppe de 250 M$ pour financer des projets visant à soutenir les milieux sur les plans sociaux et économiques. Depuis la création du fonds, Desjardins a appuyé 668 projets pour un montant total de 149 M$.

L’institution financière aide aussi les entreprises par le biais du Fonds C qui a permis de soutenir 1 192 entreprises pour un montant total de près de 8 M$.

Desjardins veut faire sa part pour accélérer la transition vers une économie plus sobre en carbone. Parmi les solutions mises de l’avant au premier trimestre, mentionnons la bonification de son réseau de bornes électriques qui compte 302 bornes dont 279 sont accessibles à la population. Elle est en bonne voie d’atteindre son objectif de 500 bornes de recharge d’ici 2025 Québec et dans l’Est de l’Ontario. De plus, tous les véhicules ajoutés à son parc automobile au cours de la dernière année sont à émission réduite.

RÉSULTATS SELON LES SECTEURS

Dans le secteur de la gestion de patrimoine et des assurances de personne, les excédents nets sont de 137 M$, en hausse de 12 M$ par rapport à la même période en 2021. Cette augmentation est principalement attribuable à une expérience globalement plus favorable que celle du premier trimestre 2021, notamment en assurance collective ainsi que des gains sur disposition de titres supérieurs à ceux réalisés en 2021.

En assurance de dommages, les excédents nets se sont établis à 147 M$, en baisse de 101 M$ par rapport au premier trimestre de 2021. Cette diminution s’explique principalement par une hausse des sinistres en assurance automobile et de biens.