Logo du Mouvement Desjardins
Photo : Jerome Cid / 123RF

Le Mouvement Desjardins a affiché jeudi un excédent avant ristournes de 478 millions de dollars (M$) pour son troisième trimestre, en baisse de 41,4 % par rapport à celui de 816 M$ réalisé lors de la même période l’an dernier.

La coopérative a notamment attribué ce recul à une hausse de la charge de sinistres dans le secteur de l’assurance de dommages, ce qui témoignait entre autres de l’incidence de l’inflation et de l’augmentation de la fréquence des sinistres. À cet égard, le plus récent trimestre a été marqué par un épisode de fortes pluies au Québec et par le passage de l’ouragan Fiona dans les provinces de l’Atlantique et au Québec.

Mais la baisse des excédents s’expliquait aussi par l’augmentation des provisions pour pertes de crédit découlant essentiellement de la détérioration des perspectives macroéconomiques, de l’accélération des investissements destinés aux projets des orientations stratégiques et de l’augmentation des frais liés au personnel, a poursuivi Desjardins.

Le recul des excédents a cependant été atténué par une hausse du revenu net d’intérêts et des autres revenus d’exploitation.

Les revenus d’exploitation se sont établis à 5,295 milliards de dollars (G$), ce qui représentait une hausse de 0,9 % par rapport à ceux de 5,250 G$ du même trimestre en 2021. Le revenu net d’intérêts a pour sa part progressé de 11,7 % à 1,649 G$, et les autres revenus d’exploitation ont grimpé de 3,5 % à 899 M$.

La provision pour ristournes atteint 106 M$ au troisième trimestre, soit une hausse de 17,8 % par rapport au même trimestre un an plus tôt.

L’actif total du Mouvement Desjardins s’élevait à 408,1 G$ en date du 30 septembre, en hausse de 11,0 G$, ou 2,8 %, par rapport au 31 décembre.