Bras d'un homme d'affaires tenant un porte-voix rouge.
Photo : Sergey Nivens / 123RF

En 2017, 45 % des 242 entreprises de l’indice S&P/TSX ont publié un rapport de type ESG (environnemental, social, gouvernance), RSE (responsabilité sociale d’entreprise) ou développement durable.

En 2018, cette proportion grimpera à 54 %.

C’est ce que nous apprend le rapport Divulgation ESG: une perspective canadienne, de Milla Craig, Erica Coulombe et Charlotte Lombardi, de la firme québécoise Millani, dévoilé le 5 septembre. Millani offre des services-conseils relatifs à l’intégration des facteurs ESG. Son rapport aborde à la fois la quantité et la qualité de l’information extra-financière divulguée par les grandes sociétés canadiennes.

Premier constat : on note un déplacement des informations extra-financières

Celles-ci ont jusqu’ici fait l’objet d’une section du rapport annuel. Or, certaines entreprises choisissent de leur consacrer un rapport entier de type ESG, RSE ou développement durable.

Deuxième constat : les sociétés américaines font meilleure figure

Pour 2018, on s’attend à ce qu’un peu plus de la moitié (54 %) des sociétés du principal indice de la Bourse de Toronto publient un rapport de développement durable pour 2018. Aux États-Unis, ce sont plus des trois quarts (86 %) des entreprises du S&P 500 qui le feront.

Lire la suite sur Lesaffaires.com