Juge tenant un maillet de bois.
Photo : Burmakin Andrey / 123RF

L’Autorité des marchés financiers (AMF) annonce avoir intenté des poursuites pénales dans le district judiciaire de Gatineau à l’encontre de Denis Renaud et Daniel Brisson. Les deux intimés travaillaient pour l’Agence d’intervention Lead-er, qui a dû déclarer faillite en juin 2016 trois ans après sa création par Daniel Brisson.

Denis Renaud fait face à trois chefs d’accusation, soit deux chefs pour s’être porté garant de la valeur ou du prix éventuel des titres de Lead-er auprès de deux personnes à l’occasion d’opérations sur les titres de cette société, et un chef d’accusation pour placement sans prospectus.

Daniel Brisson, quant à lui, ne fait face qu’à un chef d’accusation, soit de placement sans prospectus.

L’enquête menée par l’AMF montre que l’agence aurait recueilli des prêts auprès de deux investisseurs par l’entremise des intimés alors que Lead-er n’avait jamais établi de prospectus soumis au visa de l’Autorité et n’avait jamais bénéficié d’une dispense.

Les défenseurs disposent d’un délai d’un mois pour enregistrer leur plaidoyer avant que le tribunal se prononce sur l’affaire.