Photo : ipopba / istockphoto

La pandémie de coronavirus a permis à la Sun Life d’accélérer sa transformation numérique et a été l’occasion pour ses conseillers de tenir « plus de 55 000 rencontres virtuelles » avec des clients, affirme l’institution financière.

Dans un communiqué diffusé lundi, celle-ci indique qu’au cours des trois derniers mois, ses conseillers ont également utilisé le service de signature électronique sur une vaste échelle pour effectuer des transactions (54 % des opérations en mai, soit une augmentation de 34 % par rapport à février).

Ils ont en outre coanimé 28 séminaires virtuels destinés à attirer de nouveaux professionnels du conseil par l’entremise d’« un nouveau modèle de recrutement, de formation et de perfectionnement en ligne », en plus de participer à « Se connecter avec les Clients pendant la COVID-19 », la nouvelle série numérique mise sur pied par la compagnie pour permettre aux consommateurs d’obtenir plus facilement de l’aide et des conseils.

« LES CONSEILLERS AU CŒUR DE NOTRE STRATÉGIE »

« Comme tous les Canadiens, la Sun Life doit faire face à la crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie. Nos 155 ans d’expérience ont montré que nous jouons un rôle important en période d’incertitude. En misant sur la durabilité, nous avons mis de l’avant plusieurs améliorations numériques pour que nos clients obtiennent plus vite l’aide dont ils ont besoin », explique le président de la compagnie pour le Canada, Jacques Goulet.

« Les conseillers sont au cœur de notre stratégie. Nous améliorons nos outils numériques pour les clients, mais rien ne remplace la possibilité de parler à un professionnel, c’est-à-dire quelqu’un qui vous connaît, vous et votre famille, et qui est au courant de votre situation. Au cours des dernières semaines, nous avons observé une adoption rapide des technologies et des outils de collaboration. Nous nous assurons que nos conseillers peuvent communiquer facilement avec les clients préoccupés par les effets de la pandémie sur leurs objectifs, par exemple sur leur santé, leurs finances et leurs protections », indique pour sa part Rowena Chan, présidente, Distribution Financière Sun Life Canada et vice-présidente principale de la distribution.

« En cas d’imprévu, comme une pandémie, la valeur des conseils fournis par un conseiller est inestimable. C’est grâce à cette approche et à notre plateforme numérique fondée sur des connaissances que nous aidons les gens d’ici à atteindre leurs objectifs. Un plan financier est un puissant outil », ajoute la dirigeante.

L’institution financière estime enfin que la COVID-19 aura des répercussions à long terme sur la société canadienne. « Les attentes des Canadiens à l’égard des compagnies de services financiers vont changer, surtout en ce qui concerne la façon d’interagir pour obtenir des conseils », conclut la Sun Life.