Édifice de la Banque du Canada à Ottawa.
Photo : Taxiarchos228 / Wikimedia Commons

Invoquant l’amélioration des conditions des marchés financiers, la Banque du Canada retire graduellement les programmes de soutien à la liquidité qui ont été adoptés en réponse aux perturbations causées par la COVID-19.

La banque centrale a annoncé qu’elle supprimera le programme d’achat de titres provinciaux sur le marché monétaire et qu’elle réduira ses achats de bons du Trésor du gouvernement du Canada.

Les changements surviennent en raison de « l’amélioration continue du fonctionnement des marchés de financement à court terme et des marchés financiers en général », selon ce qu’a déclaré la banque.

Au cours des derniers mois, la Banque du Canada avait déjà réduit certaines des mesures de soutien qui avaient été initialement adoptées en réponse à la crise de la COVID-19.

Le programme provincial d’achat de titres sur le marché monétaire, qui a été lancé en mars pour soutenir les marchés de financement des gouvernements provinciaux, sera interrompu le 16 novembre.

À partir du 24 novembre, la banque centrale passera de l’achat automatique de 10 % des adjudications de bons du Trésor du gouvernement du Canada à une fourchette comprise entre 0 et 10 %.

« Bien que l’intention soit de minimiser la participation de la banque au fil du temps, les montants des achats varieront en fonction de différents facteurs, y compris les conditions du marché et les exigences du bilan », a souligné la banque.

Enfin, la banque a déclaré avoir révisé les termes et conditions de la facilité de liquidité à terme permanent pour y inclure des termes allant jusqu’à 30 jours, alors que le terme actuel est de 90 jours.

« La banque continuera à surveiller les conditions du marché et reste engagée à fournir des liquidités selon les besoins pour soutenir le fonctionnement du système financier canadien. Toute facilité interrompue peut être redémarrée si nécessaire », a-t-elle commenté.