Édifice d'une succursale de la Banque Nationale, à Montréal.
Photo : Jerome Cid / 123RF

La Banque Nationale s’apprête à cesser ses activités sur le continent africain, non sans pertes, tout en haussant ses activités au Cambodge, où les profits sont reluisants.

La banque québécoise laissera 33 millions de dollars en Afrique en quittant le continent, rapporte Le Journal de Montréal

L’institution financière avait investi 200 millions de dollars en 2015 dans le groupe de bancassurance NSIA en Côte d’Ivoire et dans la banque AfrAsia, basée sur l’Île Maurice.

DE L’AFRIQUE À L’ASIE 

Mais NSIA a subi plusieurs coups durs avec la faillite d’un de ses principaux clients. Le groupe a aussi été victime d’une fraude sur des cartes Visa prépayées.

La Banque Nationale tente désormais de céder ses investissements dans ces deux firmes.

L’institution cible désormais l’Asie, où elle vient d’investir 83,5 millions de dollars pour compléter l’acquisition d’ABA Bank, sa filiale au Cambodge. Après cinq ans de contrôle, cette firme a vu ses parts de marché multipliées par deux. La BN compte enregistrer 130 millions de dollars de profits cette année en provenance d’ABA Bank.