Photo : Jerome Cid / 123RF

La banque CIBC a appuyé trop fort sur les freins quand elle a modéré la croissance de son portefeuille d’hypothèques, affirme son président et chef de la direction.

« Je crois que nous sommes allés trop loin en calmant notre rythme, nous avons freiné trop fort, et nous sommes en train de réajuster cela », a assuré Victor Dodig, le président et chef de la direction de la banque CIBC, mercredi, devant le Sommet financier de la Banque Scotia à Toronto.

CIBC s’apprête à retrouver une présence solide sur le marché des hypothèques, précise M.Dodig, cité par le Financial Post.

Au cours des trois premiers trimestres de 2017, la banque CIBC surpassait les autres institutions financières sur ce marché, en enregistrant une croissance de 12 %. Mais à compter de 2018, la banque a modéré sa croissance sur le marché hypothécaire, abaissée à 2,5 %.

Et en 2019, elle a même encaissé une diminution à chaque trimestre.

CIBC travaille maintenant à retrouver une meilleure place sur ce marché, selon Victor Dodig. Le contexte des bas taux d’intérêt ne facilite pas les choses. Pourtant, le président et chef de la direction de la banque CIBC croit qu’il faut regarder à long terme dans cette époque « sans précédent ».

Les taux d’intérêt négatifs, les guerres commerciales et la mode actuelle de faire de la politique de manière agressive ne sont pas de bonnes tendances, souligne-t-il.