Bakhtiar Zein / 123RF

L’Autorité des marchés financiers (AMF) travaille fort pour améliorer les compétences financières des Québécois. Cette année, l’organisme s’est surpassé pour aider les personnes touchées par la COVID-19. Selon son Rapport d’activités 2019-2020 de la Stratégie québécoise en éducation financière (SQUEF), l’AMF, par le biais du Réseau québécois de l’éducation financière, a réussi à atteindre plus de 300 000 Québécois, particulièrement des jeunes, des aînées, de nouveaux arrivants et les personnes en milieu de travail.

En 2019-2020, les actions de ce réseau ont pris la forme d’activités et d’outils en éducation financière par le biais d’ateliers ciblés, de conférences, de webinaires, d’outils en ligne, de publications et d’accompagnement individuel.

« En cette période difficile où de nombreux ménages québécois voient leurs finances personnelles mises à mal, l’éducation financière constitue un ancrage solide pour favoriser des décisions plus éclairées, commente Louis Morisset, président-directeur général de l’Autorité. Ce rapport d’activités nous permet d’apprécier le chemin parcouru et souligne l’importance de poursuivre nos efforts pour assurer une offre coordonnée d’activités et d’outils d’éducation financière au Québec, en tenant compte des objectifs poursuivis par la SQEF, mais également des nouveaux besoins engendrés par la crise actuelle. »

Grâce aux activités proposées, l’AMF estime avoir contribué à nourrir cinq compétences clés, soit :

  1. Connaître les sources fiables d’information sur lesquelles appuyer ses décisions financières
  2. Gérer ses avoirs, ses revenus et ses dettes
  3. Planifier sur le moyen et long terme
  4. Gérer le risque à l’aide de l’assurance
  5. Reconnaître les risques potentiels de fraude.

L’AMF a aussi offert directement plusieurs activités et outils pour viser des groupes de population spécifiques.

Pour les jeunes, on peut ainsi penser à son concours « On parle argent dans ma classe! ». Ce dernier encourage les enseignants à utiliser différents outils pour aborder le sujet de la finance en classe. En participant au concours, du 1er octobre 2020 au 1er mars 2021, les classes peuvent remporter un des cinq prix de 1000 $.

D’autres enseignants ont pu bénéficier de la Tournée des cégeps de l’AMF ou utiliser l’une des plateformes de Bourstad ou de Finécolab pour améliorer la littératie financière de leurs élèves.

Quant aux travailleurs, en plus des différents événements annuels (la Semaine mondiale des investisseurs, le Mois de l’éducation des investisseurs et de la planification financière de la retraite, etc.), ces derniers ont eu accès aux plus récentes éditions du Guide de la planification financière de la retraite et du Guide sur le Régime d’accession à la propriété grâce à un partenariat entre l’AMF et Question Retraite.

Pour les nouveaux arrivants, l’AMF a offert onze conférences sur les finances personnelles et la prévention de la fraude, dont plusieurs dans le cadre des classes de francisation du ministère de l’Immgration, de la Francisation et de l’Inclusion. Lorsque la COVID-19 est arrivée annulant ainsi les différents cours, l’AMF a offert des séminaires sur ces différents sujets.

Les aînés ont aussi été ciblés, notamment par l’entremise de conférences et de webinaires sur la prévention de la fraude financière. L’AMF a également développé une trousse de renseignement  concernant spécifiquement les aînés en confinement sur les questions de finances personnelles.

Ces initiatives ont donc permis d’améliorer la littératie financière de pas moins de 300 000 personnes, mais en réalité le bilan de 2019-2020 est certainement bien plus important, estime l’AMF. Ainsi, un certain nombre d’autres personnes ont été rejointes par l’entremise de campagnes de sensibilisation à grande échelle, de blogues, de sites Web et des réseaux sociaux.