Homme d'affaires découragé, stressé.
Photo : FG Trade / iStock

La santé mentale des travailleurs de l’industrie de la finance et des assurances demeure à un faible niveau selon l’indice mensuel de santé mentale de Morneau Shepell.

L’indice de santé mentale de la firme torontoise est en baisse de 10,7 comparativement à la période qui a précédé la pandémie de la COVID-19, où le point de référence se situait à 75 points, relève Investment Executive.

Cet indice se base sur l’anxiété, la productivité au travail, l’isolement et le risque financier.

Malgré la forte baisse enregistrée, l’indice est en légère hausse de 1,6 point comparativement à son niveau de juin. Mais il demeure en net retrait par rapport à son niveau d’avant pandémie, et ce, pour le quatrième mois consécutif.

L’industrie de la finance et des assurances fait partie des dix secteurs affichant les pires résultats en matière de santé mentale.

Les personnes qui ne disposent pas de coussin financier de sécurité affichent un fort recul de leur indice de santé mentale, avec une baisse de 23,7 points comparativement à la période d’avant la pandémie.