un homme tenant des sortes d'écran avec pleins d'images différentes

• Vanguard lance deux nouveaux FNB de répartition d’actifs

Placements Vanguard Canada lance les fonds négociés en Bourse (FNB) Vanguard Conservative Income ETF Portfolio et Vanguard All-Equity ETF Portfolio. Il s’agit de deux FNB de répartition d’actifs à faibles coûts qui offrent des portefeuilles tout-en-un très diversifiés. Le premier est composé de sept FNB indiciels sous-jacents de Vanguard et veut procurer aux investisseurs une combinaison de revenu et de croissance modérée du capital à long terme en investissant stratégiquement dans les actions à hauteur de 20 % et les titres à revenu fixe à hauteur de 80 %. Le second est composé de quatre FNB indiciels sous-jacents de Vanguard et chercher à procurer une croissance du capital à long terme en investissant principalement dans des titres de participation, utilisant une répartition stratégique de 100 % dans les actions. Plus de détails ici.

• Changement de statut du Fonds européen Franklin Mutual

En vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu, le Fonds européen Franklin Mutual n’est plus une fiducie de fonds communs de placement. Ce placement n’est donc plus admissible pour les régimes enregistrés. Davantage d’informations ici.

• Framework Venture Partners lance un fonds de 150 millions de dollars  

Nouvelle société de capital de risque axée sur les entreprises technologiques canadiennes, Framework Venture Partners lance un fonds pour financer des entreprises technologiques canadiennes en pleine expansion. Ce fonds cherche à lever 150 millions de dollars afin de pallier la pénurie de financement des entreprises qui en sont aujourd’hui à un stade avancé de développement au Canada. Les cofondateurs et associés Peter Misek et Andrew Lugsdin dirigeront cette société. Ils cumulent plus de 35 ans d’expérience dans le secteur du capital de risque, tant au pays qu’à l’étranger. Framework investira principalement dans des entreprises canadiennes de commerce interentreprises de logiciels-services (SaaS). Ils s’intéresseront particulièrement aux entreprises qui appliquent l’apprentissage automatique à de grands ensembles de données propres à l’industrie pour offrir de nouveaux produits et services, ainsi qu’à celles qui repensent la consommation et la prestation transparente de services financiers en plus des applications logicielles que l’on utilise tous les jours. Pour en savoir plus, c’est par ici.

• Raymond Chabot Grant Thornton met la main sur FPM360

La firme Raymond Chabot Grant Thornton bonifie son offre de services-conseils aux directeurs administratifs et financiers d’entreprise en faisant l’acquisition de FPM360. Avec cette entente, Raymond Chabot prend d’assaut le secteur numérique et améliore notamment son offre en services de gestion de la performance financière, en numérisation de la fonction finance et en gestion de la trésorerie. Plus de détails ici.

• Kronos à nouveau nommé meilleur employeur au Canada

Kronos Incorporated a reçu trois distinctions d’employeur de choix au Canada :

  1. Great Place to Work® a qualifié Kronos de meilleur lieu de travail au Québec, qui reconnaît les entreprises dont les employés ont non seulement une grande expérience du travail, mais également d’excellents résultats commerciaux.
  2. Great Place to Work® a également dit de Kronos, pour la seconde fois, qu’il s’agissait d’un lieu de travail propice à l’inclusion. Cette distinction se base sur les commentaires directs et anonymes des employés tirés de l’enquête Great Place to Work Trust Index.
  3. Pour la troisième année consécutive, Kronos a été nommé l’un des Principaux employeurs dans le cadre du concours des 100 meilleurs employeurs du Canada du Montréal Gazette.

Davantage d’informations ici.

• Raymond Chabot Grant Thornton transmet ses propositions budgétaires aux gouvernements

La firme Raymond Chabot Grant Thornton a envoyé ses recommandations budgétaires aux gouvernements fédéral et provincial afin de stimuler la création et donner aux entreprises canadiennes les moyens de leurs ambitions.

Leurs propositions s’articulent autour de quatre axes :

  • Une fiscalité incitative et équitable
  • La relève entrepreneuriale
  • L’innovation
  • L’immigration

Découvrez le détail de leurs recommandations.

• SEI conclut un accord exclusif avec le Groupe Inovéa

SEI a conclu un partenariat stratégique avec la société française Inovéa, un réseau indépendant d’auditeurs et de consultants spécialisés dans l’assurance, l’immobilier et les produits financiers. De par cette entente, SEI a lancé et gère six nouveaux Portefeuilles stratégiques européens, conçus avec une stratégie de placements axée sur les buts. Plus de détails ici.

• Equisoft acquiert Solutions AGEman

Cette nouvelle acquisition complète la gamme de solutions intégrées d’Equisoft au Canada. En rendant possible l’échange de données entre les assureurs, les distributeurs et les agents, Equisoft et AGEman espèrent ajouter de la valeur au secteur et aux entreprises de leurs clients. « Sur le plan technologique, AGEman est imbattable : elle bâtit sa marque depuis plus de 30 ans et compte une vingtaine de clients prestigieux sur le marché des agents généraux spécialisés en assurance vie et des comptes nationaux », explique Luis Romero, président d’Equisoft. « Sa technologie vient enrichir notre offre en faisant le pont entre les systèmes centraux des assureurs et les applications frontales des conseillers ». Davantage d’informations ici.

• Great-West Lifeco annonce un bénéfice net de 710 M$ pour le quatrième trimestre de 2018

Great-West Lifeco Inc. a annoncé aujourd’hui un bénéfice net attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires de 710 M$, ou 0,72 $ par action ordinaire, contre 0,40 $ par action à la même période l’année précédente. Il s’agit d’une hausse de 6 % par rapport au trimestre précédent. Les souscriptions pour le quatrième trimestre de 2018 ont connu une hausse de près de 40 % (37 %) par rapport à l’année précédente. Le rendement des capitaux propres ajusté pour le quatrième trimestre de 2018 était de 14,3 %. Le rendement des capitaux propres ajusté ne tient pas compte des coûts de restructuration. Pour en savoir plus, cliquez ici.

• La Chambre de commerce numérique et la Blockchain Association of Canada s’unissent

Afin d’élargir leur mission, qui est de promouvoir le secteur des chaînes de blocs, la Chambre de commerce numérique s’est alliée à la Blockchain Association of Canada. Les deux organismes forment maintenant la nouvelle Chambre de commerce numérique du Canada. « L’union de nos deux organisations sous une même bannière envoie un message clair à nos membres respectifs, aux participants de l’écosystème des chaînes de blocs et aux décideurs politiques », explique Perianne Boring, fondatrice et présidente de la Chambre de commerce numérique. Plus de détails ici.