un homme tenant des sortes d'écran avec pleins d'images différentes

• Nouveau premier vice-président et chef de l’exploitation à Co‑operators

Alec Blundell a été nommé au poste de premier vice-président et chef de l’exploitation de Co-operators Compagnie d’assurance-vie, et président et chef de l’exploitation du Groupe CUMIS limitée. Actuellement, il est vice-président à l’assurance individuelle et actuaire en chef à Co‑operators Vie. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il dirigera l’ensemble des opérations et de la conception des produits Vie, Assurance collective et Gestion de patrimoine de Co‑operators Vie et de CUMIS. Alec Blundell compte 25 ans d’expérience dans le monde de l’assurance, s’étant joint à CUMIS en 1994. Davantage d’informations ici.

• Franklin Templeton lance un fonds de placements alternatifs

Placements Franklin Templeton Canada a lancé le Fonds de placements alternatifs Franklin K2. Ce fonds, qui s’appuie sur une approche à stratégies multiples visant à atténuer le risque de volatilité notamment en offrant une faible corrélation avec les catégories d’actif détenues dans un portefeuille traditionnel, offre aux investisseurs un accès à des placements non traditionnels sous forme de fonds communs. La stratégie de réplication de fonds de couverture vise « à reproduire le rendement des fonds de couverture qui privilégient les titres prometteurs ». Le fonds offre également un accès à une stratégie alpha plus d’actions et une stratégie de primes de risques. Plus de détails ici.

• Pratte & Genest Assurances se joint à Lemieux Assurances

Chef de file parmi les courtiers d’assurance indépendants au Québec, Lemieux Assurance acquiert le cabinet Pratte & Genest, de Trois-Rivières. Lemieux Assurances veut ainsi déployer son offre de services à Trois-Rivières en intégrant un autre groupe bien implanté dans la région. Il s’agit de la troisième acquisition du groupe sur ce marché puisque Lemieux Assurances a déjà procédé avec succès à des acquisitions à Drummondville (J. L. Paillé) et à Trois-Rivières (Michel Giroux Assurances et Gilles Cossette assurances) au cours des derniers mois. « L’avenir du cabinet Pratte et Genest assurances est entre bonnes mains. Les valeurs de respect et de service font partie de l’ADN de Lemieux Assurances. Le monde de l’assurance est en constante évolution et nous croyons, par cette action, que les clients auront un service de grande qualité », ont commenté Suzanne Pratte et René Genest. En savoir plus.

• Les Fonds Landry seront désormais offerts par dispense de prospectus

Gestion de portefeuille Landry, le gestionnaire de portefeuille des Fonds Landry, annonce la cessation du placement par prospectus simplifié des parts du Fonds d’actions canadiennes Landry, du Fonds d’actions américaines Landry et du Fonds d’actions mondiales Landry. Ce changement n’entraîne toutefois aucune modification des objectifs de placement, de la stratégie ou de la gestion des Fonds Landry. Davantage d’informations ici.

• RBC conclut un partenariat avec BCI et QuadReal

RBC Gestion mondiale d’actifs a conclu une entente avec British Columbia Investment Management Corporation (BCI) et QuadReal Property Group (QuadReal) visant à constituer l’un des portefeuilles immobiliers commerciaux les plus diversifiés offerts au Canada aux investisseurs institutionnels. Les clients institutionnels auront l’occasion d’investir dans un portefeuille de base d’actifs immobiliers commerciaux du Canada puisque cette entente vise à crée un portefeuille comprenant plus de 40 actifs immobiliers canadiens actuels de BCI, dont la valeur totale dépassera les 7 milliards de dollars. Pour en tirer parti, les investisseurs institutionnels devront investir dans le Fonds immobilier canadien de base RBC. Ce fonds, qui cherchera à générer des revenus attrayants ainsi que des rendements globaux peu volatils, devrait être accessible aux investisseurs dès le troisième trimestre de 2019. Plus de détails ici.

• Gestion financière MD modifie deux de ses fonds

Gestion financière MD veut apporter des modifications au Fonds collectif d’obligations canadiennes GPPMD et au Fonds collectif d’obligations canadiennes à long terme GPPMD. Elle a demandé aux porteurs de parts de ces fonds leur approbation, ce qui lui permettra de modifier l’objectif de placement de ces deux fonds. Le Fonds collectif d’obligations canadiennes GPPMD investira dans des obligations du Canada, de gouvernements provinciaux, d’administrations municipales et de sociétés et dans des obligations adossées à des créances de durée courte en moyenne. Le Fonds collectif d’obligations canadiennes à long terme GPPMD investira quant à lui dans des obligations du Canada, de gouvernements provinciaux, d’administrations municipales et de sociétés, et dans des obligations adossées à des créances de toute durée. Pour en savoir plus, c’est par ici.

• Wilmington Trust obtient de la Banque de France une licence en tant qu’établissement de paiement

Wilmington a obtenu une licence en tant qu’établissement de paiement de la Banque de France, ce qui lui permet ainsi d’ouvrir un bureau à Paris. La société propose des services de fiducie depuis plus d’un siècle aux États-Unis. Wilmington Trust sera un agent du crédit et des sûretés pour ses entreprises clientes en France. En plus de cela, Wilmington Trust a conclu un partenariat commercial avec Solutions Fiducie, une société de gestion d’actifs et de fiducie qui a son siège à Paris, en vue de proposer des services complémentaires de fiducie et d’agence en France. Davantage d’informations ici.

• Waves Platform veut lever 120 M$ US de financement privé

La fintech internationale cherche à lever 120 millions de dollars américains pour sa solution de chaîne de blocs pour le projet Vostok. Il s’agit du deuxième tour de table auquel la fintech procède pour ce projet. Au premier tour de table, Waves Platform avait déjà levé 120 M$ US assuré grâce à de gros investisseurs privés d’Europe, d’Asie du Sud-Est et de Chine. Le deuxième tour de table prendra fin le 31 mai 2019. Le projet Vostok a été spécifiquement mis au point par l’équipe de Waves Platform pour les grandes entreprises et les institutions publiques, afin de leur permettre d’établir les fondations d’une infrastructure numérique de nouvelle génération. Ce projet a été annoncé le 12 avril 2018 et a depuis été testé par des multinationales, dont Sberbank. Des négociations sont déjà en cours pour les premiers projets. Plus de détails ici.

• Les ACVM lancent une consultation sur l’encadrement des plateformes de négociation de cryptoactifs

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) et l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) ont lancé des consultations sur leur Projet d’encadrement des plateformes de négociation de cryptoactifs. Les autorités espèrent recueillir les commentaires des entreprises de technologie financière, des participants au marché, des investisseurs et d’autres parties prenantes sur la façon dont certaines obligations réglementaires pourraient être adaptées aux plateformes de négociation de cryptoactifs qui exercent des activités au Canada. « Cette consultation expose un projet d’encadrement réglementaire visant à apporter de la clarté pour les plateformes, à accroître l’intégrité du marché et à protéger les investisseurs », a déclaré Louis Morisset, président du conseil des ACVM et président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers. Pour en savoir plus, c’est par ici.