Une femme analysant des données sur plusieurs écrans d'ordinateurs.
Laurence Dutton / iStock

Adopter l’analyse des données en temps réel se révèle plus que profitable pour une entreprise.

C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé auprès de plus de 1 200 entreprises provenant de plusieurs pays et actives dans quatre secteurs clés, soit la fabrication, l’automobile, la finance et l’assurance de même que les télécommunications. Une forte majorité d’entre elles (80 %) ont vu leurs revenus augmenter après avoir adopté l’analyse en temps réel.

Globalement, l’augmentation potentielle totale des revenus s’élevait à 2,6 milliards de dollars, et cette hausse des revenus pourrait s’accroître de 1,6 milliard de dollars à l’avenir, révèle l’étude The Speed to Business Value menée par le Centre for Economics and Business Research (CEBR) et KX, une plate-forme d’informatique en mémoire hautes performances

NOMBREUX AVANTAGES

Les revenus supérieurs ne sont pas les seuls gains réalisés par ces entreprises. Selon le rapport, qui a été dévoilé dans le cadre du sommet Gartner Data & Analytics Summit 2022, 98 % des répondants ont observé une augmentation de la satisfaction de la clientèle, tandis que 60 % d’entre eux ont enregistré d’importants gains d’efficience et de productivité.

De plus, les entreprises ont économisé 321 milliards de dollars (G$) en coûts d’exploitation non liés au personnel grâce à l’analyse des données en temps réel.

« Selon nos estimations, les gains obtenus à l’échelle des entreprises grâce à l’utilisation des données en temps réel, attribuables aux gains de productivité permis par un traitement et une gestion plus efficace des données, ont entraîné une hausse de 7,4 G$ de la valeur ajoutée brute dans les six pays, affirme Owen Good, responsable du service de conseils économiques à CEBR. Cette hausse pourrait augmenter de 3,6 G$ si les entreprises tiraient pleinement parti des avantages des données en temps réel. »

Tous les marchés ont enregistré une hausse moyenne des revenus dans les quatre secteurs d’activité. La France a affiché la plus forte hausse (21 %), devant l’Allemagne (18 %), les États-Unis (18 %), le Royaume-Uni (14 %), Singapour (12 %) et l’Australie (9 %).

Globalement, l’augmentation potentielle moyenne des revenus s’élevait à 17,5 % dans les six marchés et les quatre secteurs étudiés.

Un constat commun aux organisations issues des secteurs de la fabrication, des finances et des télécommunications : la mise en œuvre de systèmes de données en temps réel s’est traduite par des processus de déploiement plus efficaces lors du développement et du lancement de nouvelles applications, de nouveaux produits et de nouveaux services.

Ils améliorent également l’expérience client du fait de la rapidité accrue de la prestation de services selon 80 % des entreprises du secteur des finances.