Homme d'affaires se cachant le visage avec la main.
Photo : 123RF

Le régulateur britannique des marchés financiers reproche à ses propres employés d’avoir des comportements irrespectueux envers d’autres membres du personnel et les équipements du siège social.

Il est rare qu’un organisme chargé de faire appliquer la réglementation financière donne une aussi mauvaise image de son fonctionnement interne.

Pourtant, la directrice de l’exploitation de la Financial Conduct Authority (FCA), le gendarme britannique des marchés financiers, n’a pas eu d’autre choix que de réprimander publiquement les 4 000 employés du siège social en raison de l’état des équipements, qu’elle qualifie de « honteux », rapporte le Financial Times.

DÉBORDEMENTS EN TOUS GENRES

Les employés auraient toutes les raisons de veiller à leur siège social : celui-ci a été construit tout récemment. Mais Georgina Philippou pointe du doigt les mauvais comportements d’une minorité d’employés, dans un billet publié sur l’intranet du régulateur.

Ces employés sont accusés d’insulter les équipes de restauration et de sécurité. Et ils ne se contentent pas de ces abus verbaux. Ils s’en prennent aussi au matériel à leur disposition.

Ces comportements abusifs se retrouvent dans les toilettes, où certains urinent au sol dans les toilettes des hommes. Des employés vont systématiquement faire leurs besoins à un étage particulier de l’édifice. Les poubelles débordent… en particulier, les poubelles des toilettes qui sont encombrées de bouteilles d’alcool, signale Mme Philippou.

En plus de laisser les cuisines en mauvais état, en y abandonnant de la vaisselle sale, certains volent des plantes.

La directrice de l’exploitation de la FCA a considéré qu’il valait mieux communiquer sur ces comportements plutôt que de garder le silence.

« J’ai réfléchi longuement et sérieusement à la question de savoir s’il fallait divulguer tous ces comportements parce qu’ils sont tellement désagréables et honteux, mais le fait de garder le silence ne nous a pas beaucoup aidés à changer les comportements, écrit Georgina Philippou. Ce genre de comportement est inacceptable et ne sera pas toléré ici. »

« Nous avons le devoir en tant qu’employeur de souligner ce genre de mauvais comportement et notre haute direction est très claire : c’est tout simplement inacceptable », a indiqué la FCA, interrogée par Business Insider.