Photo : elwynn / 123RF

Il y a de plus en plus de riches au Canada. Mais d’autres pays font mieux…

Le nombre de personnes fortunées a grimpé de 5,5 % en 2017 au Canada, pour atteindre 376 700 personnes, indique un rapport de la firme de consultation Capgemini.

Ce 1 % de la population canadienne détenait l’an passé pas moins de 1,6 billion de dollars. Leur fortune cumulée a ainsi augmenté de 7,2 % en un an.

HUITIÈME HAVRE DE RICHES

Capgemini définit les personnes riches comme étant celles disposant d’un million de dollars en actif, hormis leur résidence principale, leurs collections et leurs biens de consommation. Le 1 % des Canadiens fortunés détient en moyenne 4,2 millions de dollars d’actif.

Cela fait du Canada le huitième pays au monde en termes de nombre de personnes fortunées, se situant juste après la Suisse, souligne Michael Babad, éditorialiste au Globe and Mail.

Mais le Canada ne fait pas partie des pays qui ont vu leur population riche augmenter le plus vite :

1. Chine : +11,2% à 1,3 million de personnes fortunées;

2. États-Unis : +10,2% à 5,3 millions de personnes fortunées;

3. Japon : 9,4% à 3,2 millions de personnes fortunées.

Ces trois pays sont suivis de l’Australie, de l’Italie et de la France. Ce n’est qu’après ces derniers que se placent l’Allemagne, la Suisse, le Canada et le Royaume-Uni. Ce dernier pays a vu le nombre de personnes fortunées quasiment stagner en 2017.

LE FREIN DE L’IMMOBILIER

Pour Capgemini, les moteurs de la fortune des riches sont une croissance économique forte, une croissance de l’épargne ainsi que des prix élevés sur les marchés financiers et dans l’immobilier. Plus ces indicateurs sont dynamiques, plus la population fortunée tend à croître.

Mais les mesures de régulation de la bulle immobilière pourraient bien freiner la croissance de la population fortunée au Canada encore cette année, observe Michael Babad.