Les données préliminaires récemment publiées par Morningstar Research montrent que les rendements ont été au rendez-vous en 2017, en particulier sur les marchés asiatiques.

Pas moins de 41 indices sur 44 ont progressé pendant cette année, dont 12 de plus de 10 %. Rappelons que les indices Morningstar mesurent les rendements agrégés des fonds figurant dans diverses catégories normalisées.

Les titres à revenu fixe ne sont plus aussi rentables qu’avant

Vu la complexité des marchés à revenu fixe à l’heure actuelle, la production de rendement de revenu et la gestion du risque nécessitent une gestion active comme celle qu’offrent les FNB de titres à revenu fixe de Placements Franklin Templeton.

Soyez actif et misez sur les FNB de Franklin Templeton : FLGA | FLSL | FLUI | FLCI

LA POLE POSITION

L’indice qui piste la catégorie Actions de la Grande Chine pointe en tête de classement, avec une hausse de 35,9 %. L’indice Hang Seng de Hong Kong a grimpé de 36 %. Les fonds de cette catégorie qui couvrent leur risque de devise surclassent ceux qui ne la couvrent pas, puisque le dollar de Hong Kong s’est déprécié de 7,3 % par rapport au dollar canadien au cours de l’année, précise Morningstar.

ASIE/PACIFIQUE

Dans l’ensemble, la région Asie/Pacifique a été très profitable. L’Indice KOSPI sud-coréen, le Nikkei 225 japonais et l’indice pondéré de la Bourse de Taïwan ont connu des hausses respectives de 21,8 %, 19,1 % et 15 %.

Conséquemment, les indices de fonds qui pistent les catégories Actions d’Asie-Pacifique et Actions d’Asie-Pacifique excluant le Japon ont fini l’année 2017 parmi les fonds les plus performants, avec des hausses respectives de 24,9 % et 25,7 %. La solidité des actions asiatiques a aussi poussé les fonds de la catégorie Actions de marchés émergents, lesquels ont collectivement augmenté de 24,3 %.

EUROPE

L’Europe a aussi fait sourire grâce à l’effet combiné d’une performance boursière forte et de mouvements de devises favorables. L’indice allemand DAX a gagné 12,5 % lorsque mesuré en devise locale, alors que les indices CAC 40 français et le FTSE 100 du Royaume-Uni ont augmenté respectivement de 9,3 % et 7,6 %. L’euro et la livre britannique, pour leur part, se sont respectivement appréciés de 6,2 % et 2,4 % par rapport au dollar canadien.

AMÉRIQUE DU NORD

L’Amérique du Nord n’a pas été en reste, grâce à la locomotive américaine. L’indice S&P 500 a affiché un rendement total de 21,8 %, soit sa neuvième année civile consécutive en territoire positif et son meilleur rendement depuis 2013. Les investisseurs canadiens n’ont pas pu tirer tous les fruits de cette bonne performance. L’appréciation du huard de 7 % par rapport au dollar américain a fait plafonner l’indice de fonds Morningstar Actions américaines à 13,2 %.

Les Canadiens n’ont pas pu se consoler avec les fonds d’actions canadiennes, dont la croissance a été loin de celle ses homologues étrangers. L’indice de fonds Morningstar Actions canadiennes a augmenté de 7,7 %, restant sous son point de repère, l’indice composé S&P/TSX, lequel a eu un rendement total de 9,1 %. Pour leur part, les indices de fonds qui pistent les catégories Actions canadiennes de revenu et Actions de PME canadiennes ont respectivement gagné 7,9 % et 3,2 %. Parmi les trois principaux secteurs boursiers canadiens, les services financiers et les matériaux ont tous deux contribué positivement avec des rendements totaux respectifs de 13,3 % et 7,7 %, alors que l’énergie a subi une perte de 10,6 %.

D’ailleurs, les indices de fonds d’actions les moins performants ont été Actions de ressources naturelles et Actions énergétiques, avec des baisses respectives de 3,4 % et 13,1 %. Bien qu’ils aient partiellement récupéré pendant la deuxième moitié de l’année, les fonds de ces deux catégories ont subi d’importantes pertes durant les six premiers mois avec la baisse du prix du pétrole. La relative faiblesse des stocks de brut aux États-Unis et la situation tendue en Iran ont toutefois contribué au début de l’année 2018 à une remontée des cours amorcée depuis quelques semaines.

ET LES TITRES À REVENU FIXE?

Les fonds d’obligations n’ont pour l’instant pas trop souffert de la remontée progressive des taux amorcée dans plusieurs pays, dont le Canada et les États-Unis. En effet, sept des huit indices de fonds qui pistent les catégories à revenu fixe ont connu des hausses en 2017. L’indice Revenu fixe d’actions privilégiés a connu la meilleure performance, augmentant de 14,2 %, suivi de l’indice Revenu fixe canadien à long terme (+ 6,3 %). L’indice Revenu fixe indexé à l’inflation a toutefois légèrement baissé de 0,03 %.

Il est possible de consulter le classement complet des 44 indices ici.


La rédaction vous recommande :