Photo : Maksim Kabakou / 123RF

Personne n’est à l’abri d’une cyberfraude. Selon un sondage de la Banque Scotia, près de sept Canadiens sur dix (68 %) disent avoir été la cible ou victimes de diverses escroqueries financières. Ils sont donc nombreux (89 %) à souhaiter davantage d’éducation sur la fraude financière et la cybersécurité. 

Les cyberpirates utilisent différents moyens pour piéger leurs victimes, que ce soit par courriel, téléphone, message texte (texto), carte de crédit ou par le biais des réseaux sociaux.

Les pertes attribuables à la fraude en ligne sont énormes. Selon le Centre antifraude du Canada, elles ont totalisé plus de 362 millions de dollars en 2022, un chiffre probablement en dessous de la réalité puisque moins de 5 % des victimes rapporteraient leur cas.

Pour aider la population à mieux se protéger contre la cyberfraude, la Banque Scotia lance une nouvelle mouture de son Portail sur la cybersécurité et la fraude qui offre de l’information sur les fraudes les plus courantes. Les utilisateurs ont aussi l’occasion de tester leur capacité à reconnaître une arnaque grâce à des simulations de fraude. Ils ont également accès à une liste de mesures à prendre pour se protéger contre les escroqueries.

CONSEILS AUX PME

 Le Portail comprend également une section destinée aux propriétaires de PME pour qu’ils adoptent les meilleures pratiques afin de protéger leur entreprise et les renseignements sur leurs clients.

Avec cet outil amélioré, la Banque Scotia braque « les projecteurs sur les escroqueries les plus sophistiquées qui sont utilisées de nos jours » pour aider le public à s’en protéger, affirme Steve Sparkes, premier vice-président et chef, Sécurité de l’information.

« La fraude peut toucher tout le monde; cela devrait donc être un sujet de conversation important dans la population », souhaite pour sa part Tammy McKinnon, première vice-présidente, Gestion mondiale de la fraude à la Banque Scotia.

Le sondage sur la fraude a été mené en octobre auprès de 1 511 Canadiens.