Photo : Tanawat Pontchour / 123RF

Les bénéfices nets sont en hausse au troisième trimestre dans la plupart des grandes compagnies financières malgré les impacts de la pandémie. Outre les effets de la relance économique, plusieurs récoltent les fruits de leurs investissements dans les services numériques aux consommateurs.

La Financière Sun Life annonce un bénéfice net en hausse de 36%. Il atteint 1,019 milliard de dollars (G$) pour le troisième trimestre, par rapport à 950 millions de dollars (M$) pour le même trimestre en 2020, en hausse de 269 M$.

« Notre performance au troisième trimestre souligne la valeur de nos activités diversifiées, qui sont appuyées par d’excellents résultats en gestion de patrimoine et en gestion d’actifs. Nous maintenons un bon rythme grâce aux solutions et aux outils numériques, à un moment où plusieurs marchés où nous sommes présents subissent les répercussions de la COVID-19 », a souligné Kevin Strain, président et chef de la direction de la Sun Life.

Au Canada, la Sun Life affiche un bénéfice net de 393 M$ au troisième trimestre, un niveau stable par rapport à l’exercice précédent. Les souscriptions d’assurance enregistrées au pays se sont chiffrées à 182 M$, en hausse de 24 % comparativement au troisième trimestre de 2020.

Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine enregistrées au Canada diminuent quant à elles de 13% pour s’établir à 6 G$ au troisième trimestre de 2021, en raison de la baisse des souscriptions sur le marché des régimes à cotisations déterminées aux régimes collectifs de retraite.

Au chapitre des innovations, l’assureur a établi récemment un partenariat avec Conquest Planning, en vue du lancement d’un outil numérique d’établissement de plans financiers, qui donnera aux clients les moyens de personnaliser leur planification. La nouvelle appli Lumino permettra quant à elle aux clients d’avoir accès à diverses ressources en santé comme la télémédecine.

La société poursuit par ailleurs ses efforts pour intégrer la durabilité à sa stratégie commerciale, avec la volonté d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050, ainsi que la nomination récente d’une première directrice de la durabilité en la personne d’Alanna Boyd.

CROISSANCE ORGANIQUE CHEZ IA GROUPE FINANCIER 

Pour le troisième trimestre terminé le 30 septembre 2021, iA Société financière déclare un résultat net attribué aux actionnaires ordinaires relativement stable de 217 M$, un résultat par action dilué de 2,01 $ et un rendement des capitaux de 12,8 % pour les douze derniers mois. À 244 M$ avant impôts, le bénéfice anticipé au troisième trimestre de 2021 est en hausse de 8 % par rapport au trimestre correspondant l’an dernier.

« L’actuelle rentabilité est solidement soutenue par la position robuste de notre capital et par une expérience très favorable du côté des titulaires de polices, depuis le début de 2021. L’importante génération organique de capital s’est poursuivie au troisième trimestre, de sorte que nous avons déjà dépassé notre objectif annuel », a précisé Jacques Potvin, vice-président exécutif, chef des finances et actuaire en chef chez iA.

La société a terminé le troisième trimestre de 2021 avec de solides résultats en matière de ventes, poursuivant sur sa lancée des derniers trimestres. Au Canada, elle continue de renforcer sa position sur le marché de l’assurance individuelle, avec des ventes totales en hausse de 28 % par rapport au trimestre équivalent en 2020 et de 32 % depuis le début de l’exercice.

Dans le secteur de la gestion de patrimoine individuel, les fonds distincts et les fonds communs de placement ont connu des ventes nettes combinées atteignant 1,1 G$, soit plus du double par rapport à l’an dernier.

CROISSANCE PAR ACQUISITIONS CHEZ GREAT-WEST LIFECO

Le bénéfice net augmente de 15 % chez Great-West Lifeco, passant de 266 M$ au troisième trimestre de 2020 à 305 M$ pour la même période cette année. Cette hausse est due principalement à la croissance du bénéfice fondamental et des incidences liées aux marchés sur les passifs.

« Nous avons réalisé d’importants progrès afin de stimuler la création de valeur par l’entremise de la croissance interne et des acquisitions. Les transactions que nous avons annoncées aux États-Unis, au Canada et en Irlande se traduiront par l’ajout de nouvelles ressources dans un contexte de croissance et d’expansion de nos activités », a déclaré Paul Mahon, président et chef de la direction de Great-West Lifeco.

Le bénéfice fondamental par action s’est établi à 0,93 $ pour le troisième trimestre de 2021, en hausse de 27 % comparativement à 0,73 $ il y a un an, principalement en raison du bénéfice de 68 M$ lié aux affaires de MassMutual et du redressement des marchés boursiers.

La compagnie a également enregistré des résultats favorables au chapitre des placements ainsi qu’un profit à la liquidation d’un régime de retraite en Europe.

Ces éléments ont toutefois été contrebalancés en partie par des réclamations dues aux récentes catastrophes météorologiques, ainsi que par les résultats défavorables des activités d’assurance vie aux États-Unis liés à la COVID-19.

CAP SUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES POUR MANUVIE

Manuvie affiche un résultat net de 1,6 G$ au troisième trimestre, en baisse de 22 % (476 M$) par rapport à 2020. « L’incidence de la pandémie continue d’être variable dans le monde, les marchés nord-américains amorçant leur reprise, tandis que bon nombre de marchés d’Asie ont mis en place d’autres restrictions au troisième trimestre », a expliqué Phil Witherington, chef des finances de Manuvie.

La diminution du résultat net attribué aux actionnaires au troisième 2021 s’explique principalement par une charge de 532 M$, conséquence de la mise à jour des hypothèses relatives au taux de réinvestissement ultime, publiées par le Conseil des normes actuarielles du Canada, indique la société dans un communiqué.

La valeur des affaires nouvelles est en augmentation de plus de 10 % au troisième trimestre. Malgré l’incertitude liée à la pandémie en Asie, la division Gestion de patrimoine et d’actifs Monde est en progression de 18 % par rapport à 2020, avec des entrées de fonds nettes de 9,8 G$. Ce secteur a été accepté comme signataire du Stewardship Code du Royaume-Uni, considéré comme les normes les plus complètes du secteur en termes de placement écoresponsable.

L’institution poursuit par ailleurs son vaste chantier de transformation numérique. Au Canada, l’équipe de l’assurance collective a lancé un processus numérique qui permet de recueillir auprès des médecins les renseignements médicaux requis pour examiner les demandes de prestations liées aux absences à court terme et les approuver.

Le virage vers l’infonuagique se matérialise avec le déploiement de la technologie d’apprentissage machine Azure de Microsoft au Canada et aux États-Unis afin d’améliorer la collecte et le traitement des données pour stimuler la croissance des activités et améliorer l’expérience client. En Asie, Manuvie a lancé la première solution numérique de retraite flexible du marché à Singapour, en collaboration avec DBS Bank.