La richesse cumulée des milliardaires dans le monde a bondi de 17 % l’an dernier, selon une étude conjointe d’UBS et de PwC.

La banque suisse et le cabinet de conseil et d‘audit indiquent dans un communiqué que leur fortune atteignait quelque 6 000 G$ en 2016.

Dans le même temps, leur nombre a augmenté de 10 % sur la planète, ce qui représente désormais 1 542 personnes.

LES ÉTATS-UNIS TOUJOURS EN TÊTE

L’étude montre aussi que les États-Unis demeurent le pays où la fortune des milliardaires est la plus élevée, avec un montant estimé à 2 800 G$ réparti entre 563 ultrariches, soit une progression de 400 G$ par rapport à l’an dernier.

En revanche, le nombre de milliardaires asiatiques a pour la première fois dépassé celui des américains, précisent UBS et PwC. Résultat : ils sont aujourd’hui 637 en Asie (+23 %), pour un « poids » total de 2 000 G$ (+31 % sur un an), comparativement à 563 (+5 %) aux États-Unis et à 342 en Europe, où leur nombre reste stable.

Selon le rapport, si ce rythme de progression se maintient, la fortune des ultrariches asiatiques dépassera celle de leurs homologues américains d’ici quatre ans.

TRANSFERT DE 2 400 G$ D’ICI 20 ANS

Et si l’on en croit Bilan, cette progression n’est pas près de s’arrêter puisque « le rebond de la croissance mondiale, du prix des matières premières et des marchés financiers devraient soutenir la tendance haussière cette année et en 2018 ».

Toujours d’après le magazine économique suisse, quelque 2 400 G$ de fortune devraient changer de main au cours des 20 prochaines années en raison du vieillissement de la population. Les analystes d’UBS et de PwC prévoient que ces transferts s’effectueront non seulement à destination d’héritiers mais également d’œuvres de bienfaisance. À noter qu’aujourd’hui, plus d’un tiers (39 %) de la fortune totale des ultrariches est détenue par des personnes âgées de plus de 70 ans.

La rédaction vous recommande :