Photo : 123RF

Et c’est une bonne chose pour les chefs de file de l’infonuagique, dit Jonathan Mzengeza, analyste spécialisé dans les technologies pour Gestion d’actifs CIBC.

Cliquez ici pour entendre l’entrevue complète en baladodiffusion sur Gestionnaires en direct, de la CIBC

L’expert identifie trois tendances à surveiller dans le secteur. Il y a l’intelligence artificielle, dont les applications possibles vont de l’apprentissage-machine aux véhicules autonomes. Il y a aussi le sport électronique, ce sous-secteur des jeux vidéo qui fait de plus en plus d’adeptes. Mais dans l’immédiat, c’est surtout l’infonuagique qui offre des promesses.

« Les services, le stockage ou les logiciels en nuage représentent un marché en forte croissance, et des entreprises comme Amazon, Microsoft et Google sont en très bonne position pour en profiter », dit Jonathan Mzengeza.

Selon lui, la consolidation du marché va leur permettre d’en prendre encore de plus grandes parts dans les années à venir. Le portefeuille technologique de Gestion d’actifs CIBC est déjà fortement exposé à l’infonuagique, par l’entremise de titres comme Microsoft, Amazon et Google, mais aussi ServiceNow ou la canadienne Kinaxis.

« Kinaxis est appelée à étendre ses services à de nouvelles clientèles, comme le secteur de la santé ou l’automobile. Nous croyons que cette croissance future n’est pas encore reflétée dans leur valeur en Bourse », dit M. Mzengeza.

« La taille du marché actuel de l’infonuagique est environ de 42 milliards américains, mais elle pourrait atteindre de 150 milliards à 1 billion dans l’avenir. Et nous continuons à voir les entreprises de partout dans le monde lui consacrer une part croissante de leurs budgets technologiques. Il faut donc s’attendre à voir le marché s’élargir. »

Ce texte fait partie du programme Gestionnaires en direct, de la CIBC. Il a été rédigé sans apport du commanditaire.