eamesbot / 123RF

Les régimes de retraite canadiens sont dans leur quasi totalité restés dans le vert au cours du deuxième trimestre, selon des données publiées mardi par BNY Mellon Canadian Master Trust Universe.

Ce service effectue le suivi du fonds de Solutions de gestion du risque mondial de BNY Mellon. Son rendement médian a ainsi dépassé 1 % entre avril et juin, affichant des résultats positifs pour le cinquième trimestre consécutif. La performance sur un an (+9,62 %) a quant à elle été supérieure à celle annualisée sur 10 ans de Canadian Master Trust Universe (+6,08 %).

Avec une valeur de marché de plus de 234,1 milliards de dollars et un régime d’une taille moyenne de 2,6 G$, BNY Mellon permet de comparer le rendement de 90 régimes de retraite d’entreprises, d’universités et publics.

« Les informations détaillées […] offertes par BNY Mellon Canadian Master Trust Universe peuvent s’avérer utiles en ce qui a trait aux régimes de retraite d’entreprises canadiennes et aux fondations universitaires, de même qu’aux conseils d’investissement, afin d’identifier les tendances quant aux répartitions macro-économiques et aussi pour aider à prendre des décisions éclairées », rappelle dans un communiqué Tim Rourke, vice-président de CIBC Mellon.

CROISSANCE GÉNÉRALISÉE

Dans l’ensemble, les régimes canadiens sont restés orientés à la hausse au cours du deuxième trimestre. En effet, 96 % d’entre eux ont enregistré des résultats positifs et un rendement moyen de +1,53 % pour le T2, ainsi qu’un rendement moyen de +4,74 % pour l’année 2017 à ce jour. Ce sont les régimes de retraite canadiens qui ont obtenu les meilleurs résultats (+1,53 %), suivis de près par ceux des universités canadiennes (+1,43 %).

« Ces deux types de régimes ont profité de répartitions plus élevées des actions internationales très performantes, la catégorie d’actif ayant enregistré les meilleurs résultats durant le trimestre, avec un rendement moyen de +3,71 %. Les actions internationales étaient la catégorie d’actif ayant affiché les meilleurs rendements sur un horizon temporel d’un an, soit +21,01 % », commente dans un communiqué Catherine Thrasher, directrice générale de Solutions de gestion du risque mondial Canada à BNY Mellon Asset Servicing.

GROS RÉGIME, GROSSE PERFORMANCE

La firme précise par ailleurs que les rendements moyens des régimes de plus d’un milliard de dollars ont dépassé de huit points de base le rendement moyen de BNY Mellon Canadian Master Trust Universe durant le trimestre écoulé.

Dans l’ensemble, les actions canadiennes ont enregistré une performance moyenne de -1,31 % pour cette période, alors que celle de l’indice composé S&P/TSX a été de -1,64 %. De leur côté, les actions américaines ont affiché un rendement trimestriel moyen de +0,66 %, supérieur à celui de l’indice S&P 500 (+0,39 %). Avec des résultat moyens de +3,71 % et de +2,65 %, respectivement, les actions internationales et les actions non canadiennes ont pour leur part obtenu les meilleurs résultats par rapport à ceux des indices MSCI EAEO (+3,58 %) et MSCI Monde (+1,48 %).

En ce qui concerne l’international, les actions des marchés autres que ceux englobant l’Amérique du Nord ont connu les résultats moyens les plus élevés pour le trimestre, soit +3,77 %, dépassant ainsi l’indice MSCI EAEO de 19 points de base. En revanche, les rendements moyens d’actions canadiennes à grande capitalisation (-1,73 %), de même que ceux des fonds de couverture (-2,02 %), ont fait moins bien. Enfin, les titres à revenu fixe ont affiché une hausse, avec une performance moyenne de +1,64 %, alors que celle de l’indice FTSE TMX Canada Bond Universe a été de +1,11 %.