Juge donnant son verdict à la cour.
Photo : nejron / 123RF

La Securities and Exchange Commission (SEC) a condamné Mesirow Financial Investment Management (MFI) à payer une pénalité de plus de 750 000 $ pour ne pas avoir fourni une information complète et équitable concernant la rémunération versée à son courtier-négociant affilié, et les conflits d’intérêts qui en découlent, rapporte Think Advisor.

De février 2015 à mai 2019, le courtier aurait reçu des paiements de partage de revenus d’un courtier compensateur non affilié en raison des investissements des clients conseillers de Mesirow dans certains fonds communs de placement.

« Certains des fonds communs de placement qui versaient un partage des revenus étaient plus chers que les options à moindre coût disponibles pour les clients, y compris dans les cas où il y avait des classes d’actions à moindre coût des mêmes fonds communs de placement disponibles pour les clients qui ne donnaient lieu à aucun partage des revenus », souligne la SEC.

La SEC estime également que la firme était incitée à recommander certains fonds communs de placement. Elle n’aurait pour cette raison pas toujours proposé la meilleure solution aux clients, car elle les aurait dirigés vers des fonds communs de placement qui payaient un partage des revenus, alors que des classes d’actions des mêmes fonds étaient disponibles pour les clients et présentaient une valeur plus favorable pour certains, dans les circonstances particulières en place au moment des transactions.

De plus, elle n’aurait pas informé les clients des potentiels conflits d’intérêts découlant de la situation. Plus précisément, la SEC estime que la divulgation de Mesirow était inadéquate. La firme affirmait pouvoir « recevoir des frais de la règle 12b-1 de certains fonds communs de placement. Dans ces cas, les honoraires de conseil du client seront réduits du montant des honoraires 12b-1 reçus par MFI. MFI peut également recevoir et conserver les honoraires reçus dans le cadre des transactions de fonds communs de placement pour la prestation de services liés à la comptabilité des actionnaires et aux communications connexes ».

Cependant la SEC estime que cela ne montre pas de façon adéquate le partage des revenus NTF par MFI ou les conflits que cela a créé pour MFI.