Signe de refus de la main.
Photo : 8vfanrf / 123rf

On peut dire que le PDG de l’Autorité des marchés financiers, Louis Morisset, a été pour le moins surpris de la sortie du ministre des Finances ontarien contre l’abolition des frais d’acquisition reportés (FAR), sortie qu’il juge « inopportune ».

Vic Fedeli a en effet publié un communiqué le 13 septembre dernier critiquant l’intention des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) d’interdire les FAR, le jour même où ces dernières lançaient la consultation sur leur projet de règlement.

« C’est une sortie qui, autant pour nous au Québec et pour nos collègues en Ontario, a été inopportune et prématurée », a lancé Louis Morisset, qui dirige aussi les ACVM, en marge du Rendez-vous avec l’Autorité 2018 lundi.

« Le ministre de l’Ontario et le ministre au Québec ont le dernier mot sur la réglementation, mais d’avoir un ministre qui sort comme cela au début d’une consultation pour dire [cela], sans véritablement avoir compris l’essence de ce qu’on faisait, ça a été particulier. Même mes collègues de [la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario] ont été pour le moins surpris de cette réaction-là qui est prématurée dans un processus de consultation qui est en cours », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur le site web de Finance et Investissement.