Les banques françaises pourront prochainement ouvrir un compte après une simple entrevue vidéo avec le client. Les banques en ligne se frottent déjà les mains.

L’entretien en face à face avec le banquier ne sera plus nécessaire pour ouvrir un compte dans une institution financière française, indique le quotidien économique français Les Echos.

Cet automne, le parlement français devrait voter une directive européenne qui permettra d’utiliser de nouvelles méthodes d’identification. Cela inclura les entretiens réalisés en vidéoconférence, selon les informations que s’est procuré le journal Les Echos.

UNE OCCASION POUR LES BANQUES EN LIGNE

Cette possibilité est une excellente nouvelle pour les banques en ligne. Présentement, 10 % des clients français détiennent un compte auprès d’une banque exclusivement sur Internet, sans agence physique. Or, jusqu’à présent, elles devaient demander à leurs futurs clients de leur envoyer un virement depuis une autre banque afin de valider l’ouverture de leur compte.

« L’absence de conseillers physiques ne sera plus discriminant », se réjouit le patron d’une de ces banques en ligne.

Des institutions financières européennes pratiquent déjà l’entrevue vidéo avec leurs futurs clients. C’est le cas d’ING DiBa en Allemagne, de BBVA en Espagne et du Credit Suisse.

Mais on ne sait pas encore à quel point cette souplesse pourra devenir réalité. En effet, les régulateurs français ont la réputation de se montrer intransigeants avec tout ce qui peut toucher aux contrôles anti-blanchiment et à la lutte contre le financement du terrorisme, précisent Les Echos.

La rédaction vous recommande :