Ion Chiosea / 123RF

Dans une publication sur LinkedIn, la Banque Scotia donne quelques conseils qui pourraient aider les Canadiens à ne plus s’inquiéter de leurs finances.

L’angoisse est souvent reliée au fait de repousser les tâches liées à la planification financière. Une première étape serait d’établir un plan clair pour reprendre en main la situation et cerner les difficultés rencontrées.

Une fois le plan établi, il faut réfléchir à son exécution, qui peut être facilitée en fixant des habitudes et des échéanciers. Cela pourrait être à l’aide de prélèvements automatiques pour payer des factures, de cotisations dans des régimes d’épargne ou encore par l’entremise de placements. Cette action permet d’alléger la charge de tâches à effectuer, et aussi d’éviter les retards et les pénalités qui en découlent.

OSER DEMANDER

Il est aussi essentiel de se fixer des dates pour réviser le plan et le mettre à jour, en tenant compte des changements dans sa situation financière. L’idée est d’adapter son plan selon ses besoins, et éventuellement de définir de nouveaux objectifs.

Aussi rigoureux que soit le plan, il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide à un professionnel et à informer ses proches des difficultés qu’on rencontre le cas échéant.