Étau qui presse une clémentine.
Photo : cnsphotography / iStock

Malgré une pression croissante sur les marges et les actifs sous gestion (ASG), les gestionnaires d’actifs traditionnels sont toujours bien positionnés pour faire face à ces défis, selon Fitch Ratings.

Dans un nouveau rapport, l’agence de notation indique que la plupart des gestionnaires de fonds traditionnels ont relativement bien résisté à la pandémie grâce à des marchés solides et à des flux d’actifs nets positifs.

Cependant, ils sont maintenant confrontés à une série croissante de vents contraires. « L’inflation mondiale, l’incertitude macroéconomique et l’aversion croissante des clients pour le risque, exacerbée par la guerre en Ukraine, pèseront sur les actifs sous gestion générateurs de commissions », analyse l’agence.

Dans le même temps, les marges des entreprises continuent de se rétrécir en raison de la forte concurrence sur les frais et du passage des mandats actifs, plus lucratifs, aux mandats passifs, moins chers.

En outre, le rapport indique que les entreprises ayant une proportion plus élevée de clients de détail et une plus grande exposition aux actifs en actions « sont susceptibles d’être plus impactées, car les investisseurs retardent l’engagement de capitaux ou se réaffectent à des classes d’actifs moins volatiles ».

Les entreprises ayant plus de mandats institutionnels et une plus faible exposition aux actions devraient voir leurs actifs mieux résister, mais ces entreprises ont aussi tendance à avoir des marges plus faibles, note le rapport.

Néanmoins, Fitch Ratings rapporte que son dernier examen du secteur a révélé que les entreprises traditionnelles sont toujours prêtes à faire face à ces menaces croissantes, étant donné leurs franchises généralement larges et bien établies, leur rentabilité résiliente et leur levier financier modeste.

Les entreprises se sont également diversifiées dans des stratégies alternatives, « qui peuvent exiger des taux de frais plus élevés et ne sont pas confrontées à la concurrence des produits passifs », constate l’agence de notation.

« Un facteur clé de différenciation des notations parmi les [gestionnaires de fonds] traditionnels est l’échelle et l’étendue de la franchise, continue Fitch Ratings. Dans un environnement de marché plus volatil, les gestionnaires d’investissement ayant des franchises plus petites et plus concentrées seront plus exposés aux baisses d’actifs sous gestion et à la réduction de la capacité à générer des commissions. »