Édifice d'une succursale de la Banque Nationale, à Montréal.
Photo : Jerome Cid / 123RF

La Banque Nationale du Canada a réalisé un bénéfice net de 893 millions de dollars (M$) au second trimestre de 2022, en croissance par rapport au profit net de 801 M$ rapporté à la période correspondante de l’exercice financier de 2021.

Pendant la même période, le résultat dilué par action a progressé de 2,25 $ à 2,55 $, une hausse de 13 %.

L’institution bancaire établie à Montréal explique sa croissance par la hausse du revenu total de tous les secteurs d’exploitation par rapport au deuxième trimestre de 2021. Le résultat avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts a atteint 1,146 milliard de dollars (G$) au deuxième trimestre de 2022 comparativement à 1,039 milliard $ un an plus tôt, une hausse de 10 %.

Le résultat net du secteur Particuliers et entreprises a augmenté en un an de 305 M$ à 313 M$ au deuxième trimestre, une croissance que la Banque Nationale attribue à l’augmentation du revenu total, mais qui a été atténuée par des dotations aux pertes de crédit plus élevées.

Le président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada, Laurent Ferreira, a déclaré lors de la communication des plus récents résultats que l’entreprise maintiendrait ses objectifs stratégiques visant un rendement des capitaux propres élevé et une gestion prudente du risque et du capital réglementaire.

Le conseil d’administration de la Banque Nationale a déclaré les dividendes réguliers sur les diverses séries d’actions privilégiées de premier rang, ainsi qu’un dividende de 0,92 $ par action ordinaire, en hausse de 0,05 $ ou 6 %, payable le 1er août prochain.