Deux personnes poussent chacune une immense pièce de puzzle afin de les imbriquer.
Photo : Sergey Nivens / 123RF

RBC Gestion mondiale d’actifs et Gestion d’actifs BlackRock Canada ont conclu une alliance stratégique afin de réunir sous une même marque l’ensemble des FNB que les deux sociétés offrent sur le marché canadien.

Les fonds, qui portent le nom de RBC iShares, représentent un actif total de 60 milliards de dollars, ce qui en fait la plus grande gamme de FNB au pays.

RBC accroît ainsi son emprise sur le marché canadien des FNB. Avant cette alliance, la plus grande banque au pays se classait au cinquième rang des fournisseurs de FNB sur le marché canadien, alors que BlackRock occupait déjà la première position, souligne le Financial Post.

L’entente permet ainsi à RBC de surpasser BMO, qui était jusqu’à présent le plus grand fournisseurs de FNB au sein des grandes banques. Parmi l’ensemble des fournisseurs, BMO se classait au deuxième rang, tout juste derrière BlackRock.

À noter que l’alliance n’entraîne aucun changement de nom ou de symbole boursier des FNB RBC ou des FNB iShares de BlackRock. Les deux sociétés demeureront des entités juridiques distinctes. Chaque société continuera d’assumer séparément ses responsabilités en ce qui concerne la gestion de fonds et les services-conseils en gestion de portefeuille pour ses ressources de base propres, tout en tirant parti des forces et de l’expertise de l’autre société.

« Les investisseurs canadiens méritent un choix, une qualité et des frais inégalés. C’est ce que RBC iShares leur offre. Cette décision qui marque une nouvelle étape enthousiasmante dans le secteur des FNB s’inscrit dans notre démarche d’expansion continue de nos gammes de fonds communs de placement de premier plan au Canada », soutient Damon Williams, chef de la direction de RBC Gestion mondiale d’actifs.

« Nous avons pour ambition de définir une nouvelle norme pour le marché canadien des FNB en proposant les meilleurs solutions et services, et de contribuer à la croissance du secteur grâce à des technologies et à des outils innovants à l’intention des gestionnaires », souligne pour sa part Martin Small, chef, iShares, États-Unis et Canada à BlackRock.

UNE GAMME DE 150 FONDS

La gamme RBC iShares comprend au total 150 FNB, dont 106 fonds indiciels liquides gérés par BlackRock Canada et 44 fonds indiciels, à gestion active et à bêta intelligent administrés par RBC Gestion mondiale d’actifs.

Les investisseurs et les conseillers canadiens pourront accéder à l’ensemble des FNB RBC iShares par l’intermédiaire des modes de distribution actuels, y compris les conseillers de plein exercice, les sociétés de courtage réduit et les plateformes de conseillers-robots. Les deux sociétés comptent toutefois offrir aux investisseurs et aux conseillers « un modèle unifié de service et de soutien à la distribution », notamment en mettant au point de nouvelles stratégies en vue d’accroître et de perfectionner la gamme de produits.

Des services spécialisés seront aussi offerts aux tiers gestionnaires de portefeuilles sous gestion discrétionnaire, aux tiers conseillers et aux institutions, notamment des services de soutien liés aux marchés des capitaux, des ressources en élaboration de portefeuilles et l’accès à des stratégistes spécialisés en FNB.

FUSIONS ET DISSOLUTIONS DE FONDS À PRÉVOIR

Dans la foulée du partenariat avec BlackRock, RBC Gestion mondiale d’actifs a annoncé divers changements qui toucheront certains des FNB qu’elle offre actuellement. Ces changements incluent des fusions, des dissolutions, des changements de gestionnaires et des changements aux objectifs de placement. Certaines de ces modifications seront assujettis à l’approbation des autorités de réglementation et des porteurs de parts.

RBC affirme que cette simplification de la gamme de fonds améliorera la liquidité des FNB offerts et, par conséquent, réduira les frais d’opération. Dans les cas où des FNB RBC fusionneront avec des FNB iShares, les frais de gestion des FNB iShares maintenus seront équivalents ou inférieurs à ceux des FNB RBC fusionnés, précise RBC.

L’ensembles des modifications proposées sont détaillés ici.