Photo : Warakorn Harnprasop / 123RF

Le résultat net de la Banque Nationale a progressé au quatrième trimestre de l’exercice financier en cours et il en a été de même pour le résultat de l’ensemble de l’année.

Comparativement à la période de trois mois correspondante de 2020, il est passé de 492 millions de dollars (M$), ou 1,36 $ par action diluée, à 776 M$, ou 2,19 $ par action diluée.

Le résultat net de la Banque Nationale pour l’exercice terminé le 31 octobre dernier s’est quant à lui élevé de 53 % à 3,177 milliards de dollars (G$), ou 8,96 $ par action diluée, par rapport à 2,083 G$, ou 5,70 $ par action diluée pour l’exercice 2020.

L’institution basée à Montréal explique que ces augmentations sont dues à l’amélioration des perspectives et des conditions de crédit comparativement à l’exercice 2020. Le résultat avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts a atteint 4,074 G$ pour l’exercice terminé le 31 octobre dernier, en hausse de 20 % par rapport à 2020, grâce à la croissance des revenus de tous les secteurs d’exploitation.

Le président et chef de la direction de la Banque Nationale, Laurent Ferreira, qualifie d’exceptionnels les résultats de l’exercice 2021. Il signale que la banque a généré une croissance organique supérieure et un rendement des capitaux propres parmi les meilleurs de l’industrie, tout en maintenant un niveau de capital solide et des provisions pour pertes de crédit prudentes.

À son avis, la banque est en bonne position pour générer une croissance robuste dans tous ses secteurs d’activités.

D’autre part, le conseil d’administration de la Banque Nationale déclare un dividende de 0,87 $ par action ordinaire pour le premier trimestre de l’exercice 2022, soit une hausse de 0,16 $ ou d’environ 23 % par rapport au trimestre précédent.

AMÉLIORATION DU BÉNÉFICE À LA RBC

La Banque Royale du Canada (RBC) déclare mercredi une amélioration de son bénéfice lors du quatrième trimestre de l’exercice financier en cours, qui s’est établi à 3,9 G$, en hausse de 646 M$ ou de 20 %, par rapport au trimestre correspondant de 2020.

Le bénéfice dilué par action a également progressé de 20 % pendant la même période, à 2,68 $.

Pour l’ensemble de l’exercice financier 2021, le bénéfice net de la Banque Royale s’est élevé à 16,1 G$, en forte hausse de 4,6 G$, ou 40 %, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent.

L’institution rappelle que les résultats de l’exercice 2020 reflétaient le montant élevé des dotations liées aux prêts productifs de 2,6 G$ en raison des répercussions de la pandémie de COVID-19.

Par rapport au quatrième trimestre de 2020, les hausses de rendement du plus récent trimestre ont été de 35 % pour les Services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de 20 % pour les Services aux investisseurs et de trésorerie et de 10 % pour les Marchés des Capitaux.

Dave McKay, président et chef de la direction de la Banque Royale, soutient que la performance globale de 2021 reflète l’aptitude de l’institution à évoluer dans un contexte opérationnel complexe.

Par ailleurs, le conseil d’administration de la Banque Royale déclare une augmentation du dividende trimestriel sur ses actions ordinaires de 0,12 $ par action, soit de 11 %, pour le porter à 1,20 $ par action.