Photo : dolgachov / 123RF

C’est dans une large mesure que les Canadiens ont adopté les plateformes numériques pour leurs activités bancaires. Le phénomène était déjà présent avant la pandémie, mais celle-ci a accéléré le changement.

Selon un récent sondage de l’Association des banquiers canadiens (ABC), plus des trois quarts des clients de banque (78 %) privilégient dorénavant les canaux numériques pour effectuer la plupart de leurs opérations bancaires, comparativement à 76 % en 2018 et à 68 % en 2016.

En 2021, 65 % des Canadiens ont utilisé une application bancaire mobile, une hausse considérable par rapport à 2018 (56 %) et à 2016 (44 %). La majorité (75 %) compte bien maintenir cette habitude acquise durant la crise sanitaire. Ils sont nombreux (86 %) à avoir confiance dans la sécurité des services numériques offerts par leur banque.

Les solutions bancaires numériques étant déjà en place quand la pandémie s’est annoncée, cela a aidé les particuliers à prendre le virage, estime Anthony G. Ostler, président et chef de la direction de l’ABC.

« D’autres innovations ont été conçues par la suite en un temps record pour aider les gens à s’adapter aux bouleversements marquants dans leur vie, ajoute-t-il. Ensemble, ces facteurs ont aidé les consommateurs à exécuter plus de tâches en ligne que jamais auparavant, tout en réduisant les risques et en offrant des services pratiques à un moment crucial. »

PRÉFÉRENCE POUR LES APPLICATIONS MOBILES

Il n’est donc pas surprenant de constater que le Canadien moyen visite dorénavant le site Web de sa banque cinq fois plus qu’il ne visite sa succursale. Cela dit, les applications bancaires mobiles gagnent en popularité particulièrement chez les millénariaux et la génération Z. Une majorité (59 %) de jeunes de moins de 30 ans utilise davantage les services bancaires mobiles ces dernières années, comparativement à 37 % chez l’ensemble des Canadiens.

Pour 46 % des membres de la génération Z, les applis bancaires sont leur principal mode d’accès aux services bancaires, contre 29 % de l’ensemble de la population.

Les utilisateurs sont largement (80 %) satisfaits des services bancaires mobiles, une hausse sur les 73 % de 2018. Une forte majorité (87 %) fait confiance à leur banque dans la protection de leurs renseignements personnels.

Par ailleurs, l’attrait des monnaies numériques se confirme. Plus de la moitié des consommateurs (56 %), surtout les jeunes, envisageraient le recours à une cryptomonnaie privée, principalement pour son aspect pratique (64 %). D’ici cinq ans, le tiers des répondants (36 %) s’attend à utiliser une autre forme de monnaie.