Investissements PSP, la Banque Nationale et la Banque de développement du Canada figurent au palmarès des meilleurs employeurs à Montréal pour 2018.

C’est scientifiquement prouvé : il existe un rapport très étroit entre la conception du lieu de travail et l’engagement et la créativité des employés. Certaines entreprises se démarquent en la matière. Depuis 2006, le concours des Meilleurs employeurs à Montréal vise à reconnaître les employeurs du Grand Montréal qui sont à l’avant-plan dans leur domaine en offrant des milieux de travail exceptionnels.

Et parmi eux cette année figurent trois institutions qui pourraient bien attirer les conseillers, à savoir Investissement PSP, la BNC ou encore la Banque de développement du Canada (BDC).

Une première pour le gestionnaire de fonds des caisses de retraite du secteur public.

« Nous sommes extrêmement fiers de cette reconnaissance, qui coïncide avec une période d’évolution accélérée pour Investissements PSP, déclare Giulia Cirillo, première vice-présidente et chef des ressources humaines à Investissements PSP. Nous favorisons un environnement de travail où le leadership est valorisé et reconnu et où nous introduisons constamment de nouvelles pratiques d’affaires innovantes. »

Mme Cirillo ajoute qu’une bonne partie de la stratégie du gestionnaire de fonds est axée sur la création d’une équipe talentueuse et diversifiée de professionnels de l’investissement prêts à saisir les occasions et à agir dans le meilleur intérêt des contributeurs et des bénéficiaires.

TRAVAIL D’ÉQUIPE

Les employeurs participant au concours sont jugés selon huit critères, tels que le milieu de travail physique, l’ambiance de travail et sociale, la formation et le perfectionnement des compétences, la communication avec les employés ou encore la gestion du rendement et la participation communautaire.

Du côté de la Banque nationale du Canada, on célèbre une huitième année consécutive au palmarès des meilleurs employeurs de Montréal. La banque met de l’avant le fait qu’avec ses employés et retraités, elle participe depuis des dizaines d’années à la campagne Centraide du Grand Montréal afin de lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Le réaménagement de certains espaces de travail dans la Tour Banque Nationale, son siège social au centre-ville de Montréal, afin d’offrir à ses employés des outils technologiques et des lieux physiques favorisant la mobilité, la collaboration et le travail d’équipe est également selon elle un atout.

Enfin, son implication dans le 375e anniversaire de Montréal l’an dernier, avec le financement du legs BLEU DE BLEU, un parcours artistique de 8 kilomètres entre l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau et les portes du centre-ville, est une nouvelle preuve de son implication en faveur de la communauté.

BIEN-ÊTRE DES EMPLOYÉS

La Banque de développement du Canada s’illustre quant à elle dans ce classement pour la douzième fois. L’institution souligne sa position de chef de file dans son secteur d’activité et son modèle de travail progressiste, offrant notamment, selon elle, un milieu de travail exceptionnel, un environnement stimulant ainsi que des possibilités de croissance et de perfectionnement.

« Ces entreprises comprennent toutes les principes fondamentaux qu’implique le fait d’être un bon employeur, comme de porter attention à la santé et au bien-être des employés, ainsi qu’à la formation et à la planification de la retraite », estime Kristina Leung, rédactrice en chef du projet des 100 meilleurs employeurs au Canada, qui chapeaute le concours des meilleurs employeurs à Montréal.

Elle ajoute que bon nombre des gagnants de cette année vont au-delà de ces avantages traditionnels pour créer de superbes lieux qui donnent vraiment envie à leurs employés de venir travailler le matin.

La rédaction vous recommande :