Photo : Eugenio Marongiu /123RF

Jonathan Mireault, comptable de Terrebonne, est bien déterminé à lutter pour plus de transparence et de régulation des marchés financiers. Lui qui fait partie des courtiers amateurs du forum WallStreetBets hébergé par Reddit, il exhorte les investisseurs à ne pas vendre leurs actions de GameStop pour lutter contre les hedge funds.

Rappelons qu’il y a peu, les actions de la chaîne américaine de vente au détail GameStop ont dépassé les 600 dollars pièce faisant perdre ainsi des milliards de dollars aux gestionnaires de fonds spéculatifs qui vendaient les actions à découvert.

Au total, les pertes en dollars des vendeurs à découvert qui pariaient sur la chute de ce titre en Bourse auraient cumulées environ 70 milliards de dollars (G$), rapporte Les Echos.

« Plus nous maintenons le prix de l’action à un niveau élevé, plus nous nuisons aux fonds spéculatifs en leur faisant payer des intérêts, explique Jonathan Mireault. Donc, en gros, nous essayons juste de saigner les fonds spéculatifs. »

Lui-même a décidé de faire de cette bataille digne de David contre Goliath son cheval de bataille. Cette semaine, le comptable a acheté 105 publicités qui ont été affichées dans plusieurs arrêts de bus au centre-ville de Montréal.

Ces publicités affichent des messages tels que « Tenez le coup » avec l’inscription « $GME », le symbole boursier de GameStop.

« [J’ai voulu] éduquer certaines personnes en les obligeant à aller en ligne et à lire ce qui se passe », explique M. Mireault.

UNE PRATIQUE DÉLOYALE

Les vendeurs à découvert se font de l’argent sur les actions dont la valeur diminue. Pour cela, ils « empruntent » des actions à des actionnaires existants avant de les revendre immédiatement sur le marché libre pour ensuite les racheter à un prix inférieur. La différence entre ces deux prix va dans leur poche une fois qu’ils rendent les actions empruntées, rappelle CBC News.

Les membres de la communauté WallStreetBets jugent cette pratique comme étant déloyale. En faisant monter le prix des actions de GameStop, les courtiers amateurs sont parvenus à faire perdre beaucoup d’argent aux vendeurs à découvert puisque leur marge bénéficiaire attendue s’est rapidement transformée en perte.

Jonathan Mireault, qui fait partie de cette communauté depuis cinq ans, a réussi à gagner un peu d’argent avec cette affaire, mais dit être prêt à en perdre si cela permet de changer les choses à Wall Street.

« Il est très facile avec l’Internet pour quiconque d’aller en ligne et de répandre une rumeur pour essayer de faire baisser le prix d’une action afin de se faire rapidement de l’argent. Nous voulons juste mettre en lumière les activités malveillantes et la façon dont les gens parviennent à manipuler le marché », se justifie-t-il.