Photo : 123RF

FP Canada a publié son rapport annuel, qui revient sur le premier exercice complet (terminé le 31 mars 2020) de ses activités sous ce nom. Auparavant, l’organisme était connu comme le Conseil des normes de planification financière, lit-on dans Investment Executive.

Les faits saillants comprennent la refonte du programme Certified Financial Planner (CFP) en un « cadre de certification à deux volets » qui comprend désormais la certification Qualified Associate Financial Planner (QAFP). Les deux certifications auront des exigences en matière d’études postsecondaires à compter d’avril 2022.

RECORD DE NOMBRE DE CANDIDATS

Dans un communiqué, FP Canada indique qu’« un nombre record de candidats » ont passé des examens de certification au cours du dernier exercice.

Plus de 3 000 candidats ont passé les examens CFP et QAFP, « en hausse de plus de 50 % par rapport à l’année précédente ».

Les hommes représentaient 69 % des candidats CFP et 57 % des candidats QAFP. La plupart des candidats étaient en Ontario pour les deux examens (52 % pour le CFP et 47 % pour le QAFP), suivis de la Colombie-Britannique (20 % pour les deux examens) et l’Alberta (14 % pour le CFP et 17 % pour le QAFP).

Les prochains examens auront lieu en novembre, après l’annulation des examens de juin en raison de la COVID-19.

LA RÉGLEMENTATION DES TITRES : UNE PRIORITÉ

En ce qui concerne la politique publique, FP Canada a noté que les progrès sur la réglementation des titres en Ontario et en Saskatchewan sont encourageants parce que la question est une « priorité clé ».

La législation adoptée dans les deux provinces – soit en mai 2019 en Ontario et en juillet 2020 en Saskatchewan – pour réglementer l’utilisation du titre de « planificateur financier » fait partie de « la promotion d’un meilleur bien-être financier pour les Canadiens », a déclaré FP Canada.

Ces développements ont donné lieu à « une année monumentale pour FP Canada et pour la planification financière professionnelle au Canada », a déclaré le président et chef de la direction de FP Canada, Cary List, dans un communiqué.

RÉSULTATS FINANCIERS

FP Canada a enregistré une augmentation des revenus et des dépenses au cours du dernier exercice.

Les revenus se sont élevés à 12,9 M$, contre 9,9 M$ un an plus tôt, l’augmentation provenant principalement des frais d’examen, de certification et de programme.

La croissance des dépenses, de 9,8 M$ à 11 M$ (les deux chiffres incluent l’amortissement), était également liée à l’augmentation des examens et des programmes.

L’actif net de FP Canada pour l’année 2019-2020 était de 5,6 M$, contre 4,1 M$ un an plus tôt.

Le rapport a conclu que FP Canada « est dans une situation financière solide ».

Cet article a initialement été publié par Investment Executive. Traduction et adaptation par Siham Lebiad.